The Irishman: pourquoi faut-il voir le film Netflix signé Scorsese?

The Irishman: pourquoi faut-il voir le film Netflix signé Scorsese?
© Netflix

Netflix fait de plus en plus appel à des réalisateurs réputés. Son but? Produire des films dignes des plus grands (et remporter un Oscar?). Sa dernière production en date à ce titre: The Irishman de Martin Scorsese.

Ce mercredi 27 novembre, The Irishman a fait son entrée sur la plateforme de streaming. Réalisé par Martin Scorsese, ce film est la plus grosse production de toute l’histoire de Netflix: 160 millions de dollars (soit 145 millions d’euros). Un sacré budget, mais justifié: avec ce long-métrage, la plateforme affirme sa position dans le cinéma « haut-de-gamme » et offre du contenu de qualité à ses abonnés.

Une histoire de gangster made in Scorsese

Après Casino et Les Affranchis, Martin Scorsese s’attaque (une dernière fois?) aux histoires de gangsters. Basé sur le roman I Heard You Paint Houses, The Irishman retrace la vie de Frank Sheeran (Robert De Niro), un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale. Pris sous l’aile de Russell Bufalino (Joe Pesci), Frank travaille pour la mafia comme tueur à gage, jusqu’à ce qu’il soit amené à protéger Jimmy Hoffa (Al Pacino), grand dirigeant syndicaliste des Teamsters. Ce dernier disparaîtra mystérieusement en 1975, tandis que Frank Sheeran décédera en 2003.

Une technologie inédite

Pour conter cette histoire, Martin Scorsese a fait le choix de débuter dans les années 2000. Installé dans une maison de retraite et face caméra, Frank Sheeran revient sur les événements marquants de sa vie, en remontant le temps. Si le film débute donc avec un De Niro âgé d’une septantaine d’années, on retrouve rapidement celui de 30 ans, lorsque Frank n’était qu’un chauffeur. Pour ce faire, le réalisateur a fait appel à Industrial Light & Magic, la célèbre société d’effets spéciaux, qui a concocté un logiciel permettant de rajeunir les acteurs, tout en gardant leurs expressions faciales. Une technologie bluffante qui, à l’instar des impeccables costumes et des somptueux décors, nous transporte d’une année à l’autre sans aucune difficulté (même si le corps des acteurs trahit la supercherie à quelques moments…).

De Niro, Pacino et Pesci au sommet

The Irishman est la neuvième collaboration entre Robert De Niro et Martin Scorsese. Joe Pesci, quant à lui, retrouve le réalisateur pour la quatrième fois, tandis qu’il s’agit d’une première pour Al Pacino. Quoi qu’il en soit, les trois acteurs livrent une excellente prestation. Gros coup de cœur pour Joe Pesci, qui a quitté sa retraite le temps de ce film et nous fait trembler par sa prestance à chaque apparition.

Un plaisir de longue durée

La durée du film peut en rebuter certains: c’est qu’avoir 3h30 devant soi pour regarder un film n’est pas donné à tout le monde… À tort! Malgré le rythme assez lent, The Irishman captive le spectateur de bout en bout et l’histoire file bien plus vite que ce que l’on imagine. La photographie est sublime, les dialogues puissants et la fin glaçante… Un film incontournable, dès sa sortie.

The Irishman est désormais disponible sur Netflix et dans certains cinémas.

Plus d’articles sur Netflix:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)