Témoignage: « J’ai eu un cancer du sein à 27 ans »

Témoignage: "J'ai eu un cancer du sein à 27 ans"
© Lili Kovac/Unsplash

C’est une jeune femme rayonnante qui m’accueille. Sa voix est pétillante, son visage lumineux, son rire désarmant. Et dire que Florence, 30 ans à peine, a déjà combattu un cancer du sein. Et gagné sa bataille.

« Gagné… pas encore tout à fait. Il y a toujours des risques de récidive dans les 3 à 5 ans après un cancer. Moi, ça fait 3 ans maintenant, donc je touche du bois (rires). Ceci dit, même si dans 2 ans je suis considérée comme officiellement ‘guérie’, je serai toujours porteuse du gène, ce qui augmente mes risques à la base. C’est pour ça que j’ai fait une double mastectomie, pour me rapprocher du risque zéro.

Ma maman et ma tante ont toutes les deux eu un cancer du sein. Le fait de savoir par où elles étaient passées, et donc par où j’allais passer moi aussi, m’a aidée à envisager les choses de façon plus positive. À l’annonce du diagnostic, je ne me suis pas dit ‘Je suis foutue’. Je savais que j’allais avoir une chimio, que je serais opérée, qu’il se passerait telle et telle chose… J’ai pu me projeter, je me répétais qu’il n’y avait pas de raison que ça se passe mal, malgré les antécédents familiaux.

La sœur jumelle de maman a eu 2 cancers du sein, à 13 ans d’intervalle, le premier à 34 ans. À l’époque, on ne lui a pas proposé de mastectomie, juste une chimio et une ablation de la tumeur. À 47 ans, elle a eu un cancer à l’autre sein. Et au même moment, ma maman a eu son premier cancer. Elle a suivi le même traitement que ma tante et comme elle, elle a vaincu la maladie. Mais 3 ans plus tard, elle a ressenti de violentes douleurs au dos, sans qu’aucun médecin ne trouve la cause. Ce n’est qu’au bout de 6 mois qu’on a découvert qu’elle avait un cancer métastasé, il était déjà trop tard pour la soigner. C’était en 2010, pourtant on ne parlait pas encore de génétique pour les cancers… C’est parce que ma mère a participé à une étude – dont on a reçu les résultats après son décès -, qu’on a appris qu’elle était porteuse du gène BRCA1. Là, les médecins ont supposé que j’en étais moi aussi porteuse. Alors j’ai fait le test, qui consiste en une simple prise de sang. J’avais 21 ans.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Texte: Stéphanie Ciardiello

Plus de témoignages:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)