L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© Getty Images

Test: quel est votre profil ayurvédique?

L’ayurveda, cet art de vivre et de guérir venu d’Inde, a plus d’un tour dans son sac pour nous mettre sur la voie du mieux-être. Déterminez lequel des 3 “doshas” prédomine chez vous et apprenez à les équilibrer.

L’ayurveda ou “science de la vie” est à la fois une médecine et un mode de vie ancestral. Elle tire son origine des textes sacrés de l’Inde antique, mais fait toujours de nombreux adeptes aujourd’hui, “car elle est une approche vers le mieux-être”, nous explique d’emblée Philippe Hansroul, consultant en ayurvédique depuis plus de 20 ans. Tristesse, insomnies, maux de dos, constipation chronique? “Un thérapeute ayurvédique pourra décoder ces signes de déséquilibre et proposer des corrections alimentaires, ainsi que de comportement”. Des changements souvent très simples à appliquer, nous dit le spécialiste, et qui permettent de “retrouver l’harmonie via l’autorégulation du corps et de l’esprit”.

Harmonie et autonomie

Si l’harmonie est l’un des maîtres-mots de l’ayurveda, cet art de vivre en suppose deux autres: la responsabilité et l’autonomie. “À partir du moment où l’on connaît son mode réactionnel et ses capacités de défense, note Philippe Hansroul, on peut, grâce à l’hygiène de vie, devancer la maladie et renforcer les défenses naturelles”.

Vata, Pitta, Kapha: quel dosha prédomine chez vous?

Postulat de base de l’ayurveda: tout être humain est constitué des cinq éléments cosmiques (l’espace, l’air, le feu, l’eau et la terre). Ils sont répartis de façon différente selon les personnes et la dominante énergétique ou “dosha”: Vata, Pitta ou Kapha.

“Les questionnaires ayurvédiques permettent de déterminer votre constitution dominante”, nous explique Sylvie Verbois, qui a exercé pendant 38 ans comme thérapeute et vient de publier un guide en la matière, L’ayurveda. “Aucun dosha n’est supérieur aux autres, tout l’art consiste à les équilibrer pour atteindre l’harmonie”. Un équilibre d’autant plus important que chaque dosha régirait en nous des fonctions particulières.

  • Vata: les mouvements, y compris le flux de la respiration et les pulsations du cœur.
  • Pitta: la digestion, le système endocrinien, le métabolisme et la température corporelle.
  • Kapha: le système immunitaire, l’hydratation des cellules et des tissus et la lubrification des articulations.

Faites le test

Envie de savoir quel est votre dosha dominant pour vous initier au principe ayurvédique? Faites ce test.

Et maintenant que je connais mon profil?

Vous connaissez votre profil ayurvédique? Il est l’heure d’équilibrer vos doshas pour atteindre le bien-être physique et mental. Pour y arriver, l’ayurveda mise sur trois points: plantes, alimentation et soins corporels.

1. S’équilibrer par les plantes

Les plantes-stars en la matière étant…

  • La badiane ou anis étoilé: puissant régulateur de Vata et Pitta, la badiane libère l’énergie créatrice, balaie les pensées contrariantes et les vibrations nocives. Elle apaise, favorise le sommeil et éloigne les cauchemars dus à l’anxiété.
  • La grenade protège et purifie le corps, et soulage notamment les dérèglements de Vata. Elle restaure l’harmonie intérieure et aide à sortir de la routine. Consommez-la fraîche ou en jus, avec une pincée de cannelle et un clou de girofle.
  • Le safran équilibre et harmonise les trois doshas: il vivifie Vata, accroît la vitalité de Kapha et atténue le feu intérieur de Pitta.

2. S’équilibrer par l’alimentation

“Manger trop est une erreur, manger trop peu aussi, résume Sylvie Verbois. La diététique ayurvédique repose sur un principe simple: consommer trois parts d’aliments secs en grains (graines, farines, céréales, riz, maïs, etc.), une part de viande, œuf, poisson, fromage ou yaourt, une part de légumes frais (crus ou cuits) et de fruits de saison, une part de boisson (eau, thé, etc.) ou de soupe végétale”.

3. S’équilibrer par les soins

Le massage, qui équilibre les doshas, est un moyen majeur de prévention puisqu’il nourrit le corps et l’amène sur la voie de l’auto-guérison, surtout quand il est associé au yoga, aux exercices respiratoires ou à la méditation.

Texte: Marie-Françoise Dispa, adaptation Web: Tatiana Czerepaniak et Lauranne Lahaye. Source du test: ayurveda-france.org (“test de constitution selon l’ayurveda”).

Plus d’articles bien-être:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.