Pourquoi je n’arrive pas à me lever le matin?

Pourquoi je n’arrive pas à me lever le matin?
© Getty Images

Ne pas avoir envie de se lever le matin pour aller au boulot après s’être couché tard la veille n’est pas alarmant. En revanche, si vous n’arrivez plus à sortir du lit même pour faire des activités qui vous plaisent, il est peut-être temps de chercher plus loin.

Le sommeil est souvent un bon indicateur de l’état de santé générale d’une personne. S’il n’y a rien de mal à faire une grasse matinée un week-end ou à ronchonner quand le réveil sonne le lundi matin, une fatigue importante constatée sur plusieurs semaines n’est pas normale. Si ce changement dans votre routine matinale s’est faite sans raison apparente (période stressante au travail, bébé à la maison, maladie…) et que chaque projet, aussi chouette soit-il, se transforme en corvée, c’est peut-être le signe que quelque chose ne va pas. Mauvaise hygiène de vie, manque de projets ou troubles psychologiques, il est important de trouver les causes pour pouvoir remédier au problème et se soigner.

Une mauvaise hygiène de vie

Coucher tardif, repas déséquilibrés, excès de sucre, lumière bleue des écrans… Une mauvaise hygiène de vie est la raison la plus classique d’une grosse fatigue ressentie au moment du réveil. Pour rappel, un enfant a besoin de dormir en moyenne 10 à 13 heures, un adulte environ 7 à 9 heures et un senior entre 6 et 8 heures, mais chaque personne a aussi une horloge biologique interne qui lui est propre.

Pour passer une bonne nuit de sommeil et, par conséquent, se réveiller en forme le lendemain, il est fortement conseillé d’éviter certains aliments et activités:

  • Un coucher tardif.
  • Le stress et l’anxiété peuvent provoquer des insomnies, donc des difficultés à émerger le matin.
  • La lumière bleue produite par les écrans diminue la production de la mélatonine, l’hormone du sommeil.
  • La consommation de stimulants naturels comme la caféine ou la théine trop tard dans la journée rendent l’endormissement plus long et donc le réveil plus difficile.
  • La consommation excessive de sucre peut amener à une fatigue chronique.
  • Si la consommation d’alcool facilite l’endormissement, elle entraîne néanmoins un sommeil moins profond, donc moins réparateur.

Un manque de projets

Suite à la pandémie et aux confinements successifs, peut-être avez-vous pris l’habitude de tout faire chez vous? Sport dans le salon, livraison de votre resto préféré le vendredi soir, week-end calme dans les environs… Beaucoup de choses étant disponibles online pendant cette période, peut-être avez-vous “oublié” qu’il était désormais possible (et important!) de sortir et d’explorer le monde. Ce manque de projets peut expliquer vos difficultés à vous extirper du lit le matin. Pourquoi se lever si rien d’attrayant n’est prévu dans la journée? Rectifiez le tir en allant prendre un café chez votre barista préféré avant le travail, profitez d’un rayon de soleil pour aller lire dans un parc après le boulot, invitez une amie à prendre l’apéro sur la terrasse en fin de journée, allez à ce concert qui vous fait rêver, faites une activité cool avec les enfants… Bref, prévoyez des activités, qu’elles soient petites ou grandes, et redonnez un peu de couleur à votre quotidien.

Un trouble psychologique

Si vous n’avez pas trouvé la cause de votre fatigue permanente dans les pistes ci-dessus, il se peut que le problème soit plus profond.

La dépression

La fatigue excessive est l’un des symptômes principaux de la dépression. Une personne qui en souffre sera fatiguée dès le réveil et tout au long de la journée et n’aura aucune motivation, même pour accomplir des tâches plaisantes.

La dysanie

Vous avez des difficultés à sortir du lit le matin? Peut-être souffrez-vous de dysanie. Il est souvent associé à des troubles du sommeil et est régulièrement observé chez les personnes souffrant de dépression. On ne parle évidemment pas du manque d’entrain à émerger un vendredi matin pour aller travailler, mais d’une réelle souffrance qui s’accompagne de symptômes tels que de l’anxiété à l’idée de se lever, une sensation de fatigue, le besoin de retourner au lit à peine levé, l’irritabilité, un sentiment de pression, un manque de libido…

La clinomanie (ou clinophilie)

C’est un trouble du comportement caractérisé par un refus catégorique de se lever, une obsession de rester au lit plusieurs jours de suite, même si on ne dort pas. Les personnes clinomanes ressentent un immense sentiment de sécurité et de bien-être seulement lorsqu’elles sont en position horizontale. La clinomanie n’est pas à prendre à la légère, car elle peut être le symptôme d’un trouble comme l’anxiété, la dépression, le burn-out (c’est un épuisement moral et/ou physique qui pousse à rester au lit). Cela peut également être le signe de pathologies plus graves comme la schizophrénie ou la psychose, auquel cas le fait de vouloir rester allongé serait dû à un facteur délirant et à un besoin de se protéger de l’extérieur. Tout le monde peut en souffrir au cours de sa vie, mais en raison des changements hormonaux qu’elles subissent, les femmes entre 20 et 40 peuvent être particulièrement touchées, ainsi que les personnes âgées.

Les troubles respiratoires obstructifs du sommeil

Une grosse fatigue au réveil accompagnée de maux de tête et d’une bouche sèche, de la somnolence pendant la journée, de trous de mémoire et de changements d’humeur sont autant de symptômes caractéristiques de l’apnée du sommeil. Sans qu’il ne s’en rende compte, la respiration du dormeur est bloquée pendant quelques secondes plusieurs fois par heure, ce qui entraîne une baisse de l’oxygène dans le sang et force ainsi le cœur à travailler davantage pour combler le manque. Pour alerter le dormeur, le cerveau le réveille brièvement, et le sommeil se retrouve ainsi fortement perturbé.

Si vous vous reconnaissez dans ces troubles, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

PLUS DE CONSEILS PSYCHO ET BIEN-ÊTRE

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)