“J’ai quitté Instagram il y a 6 mois, je vais mieux depuis”

"J'ai quitté Instagram il y a 6 mois, je vais mieux depuis"

Après 8 ans de bons et loyaux services, Lucie a quitté Insta, ce réseau qu’elle aimait tant, mais auquel elle était devenue accro. Bye les amis, il faut partir pour moins déprimer.

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour elle, ça veut dire beaucoup. Lucie, 34 ans, a déserté Instagram en janvier dernier et ne compte pas y remettre les pieds. “Ça devait durer une semaine, le temps de respirer un peu offline. Là, ça fait six mois et je constate que ça a clairement amélioré ma santé mentale”. La démarche naît d’un besoin de se ressourcer, de moins se comparer: “Je sentais que ce n’était pas très bon pour moi. J’avais comme l’impression de perdre le contrôle…”.

Car pour Lucie, Instagram pousse insidieusement à la comparaison: “Au fait, j’aime ma vie, j’aime vraiment où j’en suis, je suis heureuse en couple, j’adore mon appart’, j’ai la chance de partir en voyage chaque année… Pour autant, le réseau me rappelait constamment que je n’avais pas franchi telle ou telle étape. J’ai 34 ans, je ne suis pas propriétaire, je ne suis pas mariée, je n’ai pas de bébé, et je bosse du lundi au vendredi”. Lucie a l’impression de vivre un quotidien basique, et ça participe à sa déprime.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Pour améliorer votre santé mentale…

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)