Comment l’optimisme tragique peut aider à surmonter des situations difficiles

Comment l'optimisme tragique peut aider à surmonter des situations difficiles
© Pexels - Liza Summer

Anxiété, souffrance, tristesse… Les émotions et sentiments négatifs ont parfois tendance à être balayés d’un revers de la main par la pensée positive. Et si, pour trouver la paix et avancer, il fallait plutôt se tourner vers l’optimisme tragique?

L’adage ne dit-il pas que “l’espoir fait vivre”? Si l’on devait résumer l’optimisme tragique, ces trois mots en donneraient un bon aperçu. Parce que parfois, lorsque tout semble s’écrouler à l’annonce d’une mauvaise nouvelle ou lors d’un événement difficile, s’accrocher à un espoir, aussi mince soit-il, permet de faire face à la douleur. Pour autant, lors d’une situation compliquée, c’est toujours la pensée positive qu’on encourage. Toujours plus valorisée sur les réseaux sociaux et peut-être aussi par votre entourage, cette philosophie peut tenir plus du fardeau que d’une aide. Il faudrait être en forme à tout prix et se dire que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Lire plus: Quand la pensée positive devient toxique

Et si la clé était plutôt de reconnaître les émotions “négatives” pour les apprivoiser, les comprendre, et en ressortir grandi? C’est là tout le concept de l’optimisme tragique, celui du “sens de la vie”, théorisé au 20e siècle par Viktor Frankl, psychiatre autrichien, philosophe et survivant de l’Holocauste.

Survivre à l’horreur

C’est en 1920 que le professeur en neurologie et psychiatrie (sa carrière universitaire sera stoppée par la persécution nazie) commence à se pencher sur la quête du sens de la vie. Ses principes seront consolidés en 1942 pendant la Seconde Guerre mondiale. Frankl fut déporté dans quatre camps de concentration, dont Auschwitz. Sa femme ainsi que sa famille, à l’exception de sa sœur, y trouveront la mort.

En dépit des conditions extrêmes auxquelles il doit faire face, et animé par la volonté de survivre à l’horreur, Viktor Frankl cherche à comprendre la souffrance. Il s’interroge sur les possibilités de bonheur des hommes, pour trouver un sens à cette vie dénuée d’humanité. Ces expériences traumatisantes le mèneront à fonder les bases de la logothérapie, une thérapie basée sur la recherche du sens.

Une raison de vivre, même dans la difficulté

Surmonter les épreuves personnelles (accident grave, maladie d’un proche…) et les mauvaises nouvelles du quotidien (crise environnementale, pandémie, conflits armés…) n’est pas quelque chose de facile. La souffrance étant inévitable, une seule question se pose: comment réagir face à cette douleur? Faut-il la fuir, la contourner ou la traverser?

Là où la positivité toxique pousserait un ami à vous dire “Vois le bon côté des choses, il y a pire”, l’optimisme tragique consiste à reconnaître et à accepter la peur/la souffrance. Il faut voir ce défi comme un apprentissage, en se disant qu’au bout du chemin, il y a toujours de l’espoir et de l’amour. Cette façon de penser vous mènera sur le chemin de la résilience, de la formation, de l’écoute et de l’empathie.

“Quand nous ne sommes plus en mesure de changer une situation, nous sommes mis au challenge de devoir nous changer nous-mêmes” ViKtor Frankl

L’optimisme tragique consiste donc, assez simplement, à reconnaître que la vie est faite de “bonnes” et de “mauvaises” nouvelles qui suscitent de “bonnes” et de “mauvaises” émotions. Pour trouver la paix, il faudrait les accueillir sans essayer de supprimer celles qui dérangent. Un concept facile à expliquer, un peu plus dur à appliquer…

Pour en savoir plus

Dans son livre “Découvrir un sens à sa vie grâce à la logothérapie”, ViKtor Frankl offre plusieurs pistes pour faire face à la perte de sens.

Résumé: Viktor Frankl estime qu’une des principales causes de névrose est la perte de sens. Il défend la thèse selon laquelle l’inconscient est principalement d’essence spirituelle, car “lorsqu’on trouve un sens aux événements de sa vie, la souffrance diminue et la santé mentale s’améliore”. Au-delà de l’instinct de plaisir, la nature profonde de l’Homme le conduit vers la réalisation morale. C’est lors de son expérience des camps de concentration que l’auteur a développé cette interrogation sur le sens. Dans cette œuvre majeure, qui figure parmi les dix livres les plus influents au monde, Frankl indique les trois voies: celles de l’accomplissement, de l’amour et de la transcendance, qui permettent de donner un sens à l’existence. En lisant ce livre, vous découvrirez le véritable sens du mot “responsabilité” et vous prendrez votre vie en main.

L’esprit humain vous passionne? Plus de conseils dans ces articles

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)