Comment accompagner un proche en deuil?

Comment accompagner un proche en deuil?
Pexels © Engin Akyurt

L’un de vos proches est en deuil. Vous souhaitez le soutenir, mais la blessure est réelle et trouver les bons mots et les bons gestes s’avère délicat. Conseils de pro pour l’épauler.

Le traditionnel “Sincères condoléances”, les “je suis là pour toi” et “je n’ai pas de mots” sont autant d’interactions qui font sens lorsqu’un(e) ami(e) perd un(e) proche. “C’est par une posture d’accueil, de présence et de lien que les choses peuvent cheminer”, explique Nathalie Hanot, psychologue notamment formée dans l’accompagnement de deuil. Elle insiste: “On n’a pas à guérir l’autre, mais bien à l’accueillir dans sa vague émotionnelle”.

Ne jamais faire un deuil seul

La société actuelle est hyper individualiste et de nombreuses personnes pensent devoir faire leur deuil de leur côté, dans leur intimité, sans oser partager leur chagrin. Pour Nathalie Hanot, faire un deuil seul n’a aucun sens. “Autrefois, les rites, et en particulier les rites religieux, codifiaient la ‘célébration’ de la mort et la période de deuil. Aujourd’hui, on nous apprend surtout à acquérir et très peu à perdre. Et on se retrouve vite seule en tant que personne endeuillée”.

S’entourer de vrais amis

Il est important de s’entourer de proches prêts à nous écouter et à nous réconforter sans jugement et dans la patience. “L’accompagnement du deuil n’est pas réservé aux psys. Ce n’est pas une maladie, mais bien quelque chose de tout à fait naturel”, rappelle Nathalie Hanot. Après un décès, on se rapproche de ses amis, de sa famille et d’autres personnes qui ont vécu une même expérience. Elles n’hésiteront pas à accueillir notre peine et à nous rappeler que si la douleur ne disparaît jamais totalement, elle diminue avec le temps.

“On nous apprend surtout à acquérir et très peu à perdre”

Une aide adaptée aux différentes phases du deuil

“Souvent, on représente le deuil comme une courbe qui ressemble au cycle de la vie. Elle monte lors des phases de printemps et d’été, et redescend en automne et en hiver. Il faut accepter cette chute, pour mieux accueillir la vie ensuite. Une société qui laisse place à la perte est une société qui génère des profils créatifs, capables de rebondir”, détaille la psychologue.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Nos conseils de psy

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)