7 situations où j’arrête de m’excuser

7 situations où j'arrête de m'excuser
Getty Iamges

“Je m’excuse de te demander ça, mais tu pourrais ranger tes affaires avant ce soir?”. Bon nombre de personnes s’excusent à tout-va et sans réelle raison puisqu’ils n’ont rien fait de mal. Cessez d’être désolée dans ces 7 situations précises.

Généralement, on est désolé quand on a l’impression de déranger, d’avoir fait une erreur ou d’avoir blessé. Mais, par peur d’être jugés ou de déplaire, certains ont tendance à s’excuser d’emblée. Le fait de s’excuser alors qu’il n’y a pas de raison apparente relève souvent d’un sentiment de culpabilité. Cela peut aussi émaner d’un manque de confiance en soi, on s’excuserait alors presque d’exister.

Pour éviter d’en faire trop, demandez-vous si vous avez vraiment blessé/allez blesser la personne en face de vous par vos mots ou vos actes. Observez sa réaction, si celle-ci est touchée, discutez-en et au besoin, demandez pardon. Pas la peine de vous sentir coupable si votre interlocuteur ne montre pas de signe de tristesse ou d’agacement. Ce serait même contre-productif.

7 situations où le mot “désolé” est à bannir

Arrêtez de vous excuser lorsque vous vous trouvez dans les situations qui suivent.

Si vous demandez de réaliser une tâche

Si vous souhaitez qu’un membre de la famille mette la table, passe l’aspirateur, lave la table, ne vous excusez surtout pas lorsque vous lui demandez. Ce sont des tâches du quotidien que tout un chacun doit réaliser.

Si vous déclinez une invitation

Tout le monde connaît cette situation: avoir du mal à refuser une invitation pour un événement, une activité, un dîner… Pour décliner, vous cherchez vos mots, vous avez peur de blesser ou prenez des détours au lieu d’aller droit au but. Et pourtant, il est tout à fait normal de refuser une activité. Soit parce que vous avez déjà quelque chose de prévu et que vous n’avez pas envie de courir entre deux soirées, soit parce que vous avez tout simplement envie de cocoonner. Dans tous les cas, ne vous excusez pas, vos amis comprendront!

Si vous échouez

Vous n’avez pas remporté un projet dans le cadre de votre boulot ou vous avez abandonné un challenge sportif? Bref, vous avez échoué là où vous vouliez réussir! Si vous avez fait votre maximum, il ne sert à rien de s’excuser, d’autres occasions s’offriront certainement à vous plus tard. Soyez fière de vous et ne culpabilisez pas de cet échec.

Si vous pleurez

Les émotions vous submergent, vous êtes triste, énervée ou même ultra-heureuse? Ne retenez pas vos larmes et si elles coulent, ne soyez jamais désolée pour ça.

Si vous refusez de faire l’amour

Ne soyez pas désolée de ne pas avoir envie de faire l’amour. Être parfaitement alignée avec votre partenaire tout le temps, c’est juste impossible. Ne culpabilisez pas, et si demain, vous n’avez toujours pas envie, ce n’est pas grave.

Si un événement survient par accident

Il arrive que des éléments de la vie se produisent par accident: vous êtes malade le jour de l’anniversaire de votre filleul, on a embouti votre voiture, votre chaudière est tombée en panne alors que vous recevez à dîner… D’accord, ce sont des événements plombants, mais qui ne sont de la faute de personne, alors ne vous excusez pas pour eux.

Si vous aimeriez qu’on vous pardonne

Ne confondez pas excuses et demandes de pardon. Vous avez fait une erreur et n’avez pas su la réparer? Vous avez besoin que l’autre se rende compte de vos regrets et en atteste verbalement? Demandez-lui pardon. Libre à lui de vous l’accorder ou non.

Dites merci

Si vous avez une demande, un service ou un refus à formuler, première chose, ne culpabilisez pas. Ensuite, transformez vos phrases en quelque chose de positif. Pour cela, remplacez le “désolé” (qui voudrait dire que c’est de votre faute) par “merci”.

  • Vous n’êtes pas disponible pour un repas entre amis? Ne dites pas “Je suis désolée de ne pas être là, mais c’est l’anniversaire de mon chéri ce soir”, mais “Merci pour l’invitation! Ce n’est pas possible pour moi ce soir, mais une prochaine fois avec grand plaisir”.
  • Vous avez interrompu le travail d’une collègue pour qu’elle vous aide? Ne dites pas “Je suis désolée de t’avoir dérangée”, mais plutôt “Merci d’avoir pris le temps de m’aider dans ce dossier”.
  • Vous souhaitez que vos colocataires rangent la maison? Ne dites pas “Je suis désolée de te demander ça, pourrais-tu vider le lave-vaisselle?”, mais bien “Ce serait super que tu vides le lave-vaisselle. Est-ce possible pour toi? Merci”.

Ces articles évoquent la pensée positive

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)