Mon enfant n’obéit pas: 9 trucs qui fonctionnent

Mon enfant n'obéit pas: 9 trucs qui fonctionnent
Getty Images

Pour faire obéir les enfants, maîtriser le pouvoir des mots est essentiel. Découvrez 9 astuces faciles à appliquer dès à présent à la maison.

Vos bambins écoutent ce que vous leur demandez, sans rechigner? Vous pouvez arrêter votre lecture ici… Si vous poursuivez avec nous, c’est que faire obéir les vôtres n’est pas une mince affaire. Et c’est normal: pour se construire, un enfant s’oppose et teste les limites. Bonne nouvelle, il existe des astuces issues des sciences du langage pour les inciter à vous écouter, sans qu’il n’y ait ni cris ni mauvaise humeur.

Alicia Eaton, neuro-linguiste et hypnothérapeute britannique, a écrit un livre* sur le sujet, il est riche en bons conseils.

1. Dites ce que vous voulez, pas ce que vous ne voulez pas

Les phrases telles que “Ne laisse pas ta chambre en désordre” ou “Ne touche pas le plateau de chips” sont contre-productives. Oubliez les tournures négatives et demandez directement à votre enfant ce que vous attendez de lui: “Peux-tu ranger tes jouets et laisser ta chambre bien propre? Merci”, “Merci d’attendre que tout le monde soit là pour te servir dans les bols de chips”.

2. Donnez une illusion de choix

C’est un classique. Au lieu de multiplier les injonctions de type “Habille-toi”, laissez votre petit bout croire qu’il a le choix: “Tu préfères porter le t-shirt rouge ou le t-shirt bleu?”, “Qu’est-ce qu’on mange en premier, les carottes ou les pommes de terre?”.

3. Utilisez la technique commerciale du “quand”

“Quand” est un mot puissant. Il permet de donner subtilement à votre enfant une tâche à accomplir dont c’est lui ou elle qui est le responsable. C’est donc il ou elle qui en récoltera les fruits. “Quand tu auras fini tes devoirs, nous irons au parc”, “Quand tu auras brossé tes dents, je lirai une histoire”.

4. Créez une connexion avec les mots

Lorsque vous établissez une connexion avec l’enfant, il devient beaucoup plus facile de vous faire écouter. “Toi aussi, tu penses comme maman? Qu’on travaille mieux sur un bureau propre?”. Cela renforce leur confiance en vous et en eux.

5. Remerciez avant l’action

Dire “merci” avant l’action est une méthode commerciale qui fonctionne très bien avec les enfants, surtout s’ils veulent plaire aux autres. “Tu veux bien t’habiller avant de descendre déjeuner? Merci beaucoup, mon chéri!”: la demande ne peut plus être ignorée, elle doit être honorée.

6. Argumentez mais rapidement

Votre enfant évolue en analysant et en comprenant le monde qui l’entoure. Et c’est valable pour l’éducation, il doit saisir les tenants et aboutissants de vos remarques/demandes. Les justifier avec un “parce que” est souvent suffisant. Exemples: “Peux-tu m’aider à sortir les courses du coffre parce qu’il y a trop de sacs et que je ne m’en sortirai pas seule?”, “On ira faire du vélo dans quinze minutes car je dois d’abord donner un biberon à ton frère pour qu’il soit calme”. L’idéal est de donner une justification simple; si elle est longue et complexe, l’enfant perdra le fil.

7. Ponctuez vos phrases de mots magiques

Pour faire obéir vos enfants, les mots “écoute” ou “penses-y” apportent une motivation supplémentaire et invitent à la réflexion. “Tu te sentiras mieux quand tes devoirs seront finis. Penses-y”, “Écoute-moi, j’ai peut-être une idée: je propose que tu termines cette dictée et puis que tu ailles jouer dehors directement après”. Cela montre aussi que l’enfant est grand, en âge de comprendre ce qui est malin ou pas, et lui donne l’impression d’être maître de ses choix.

8. Entendez les remarques et apportez la solution

Si vos enfants se plaignent beaucoup, sont mécontents ou sont fatigués, entendez-les. Proposez-leur ensuite de se concentrer sur la solution: “Ah, tu as trop chaud? Préfères-tu ouvrir la fenêtre ou enlever ta veste?”. “Tu es stressé à propos de tes examens? Peut-être que tu sens que tu dois réviser plus? Un copain peut-il t’aider pour cet exercice?”.

9. Contournez les “Je n’y arrive pas”

“Mais j’arrive pas!” est une réponse courante chez l’enfant, qui clôt de facto toute discussion. “Passe plutôt par ici”, “Essaye avec ce crayon-là”, “Comment pourrais-tu faire autrement, tu penses?”… Habituez-le dès le plus jeune âge à chercher des alternatives, et encouragez le progrès!

Sources: *Alicia Eaton, “Words That Work: How to get kids to do almost anything”. Article Daily Mail, “How to make your children do anything you ask: Hypnotherapist reveals the simple tricks that every parent should try”.

Ces conseils vous aideront aussi

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)