Témoignage: “Moi, Natacha, taille 44 et mannequin”

Témoignage: "Moi, Natacha, taille 44 et mannequin"
© Tess Meurice

Avec son crâne rasé, ses tatouages et sa taille 44, Natacha n’aurait jamais imaginé poser pour des photos de mode et rassembler 30.000 abonnés sur son compte Instagram. Jusqu’au jour où une agence de mannequins la repère…

De nature gourmande et aimant faire la fête, Natacha, 23 ans, a toujours eu des courbes et cela ne l’a jamais particulièrement complexée. “Il arrive, certains matins, que mes défauts m’ennuient, mais pas plus que n’importe quelle autre femme”, précise-t-elle d’emblée.

Mon corps, cet atout

Il y a six ans, Natacha décide de faire de son corps un atout lorsqu’elle voit passer une annonce dans un magazine: “Êtes-vous le visage mode de demain?”, son réflexe est d’envoyer l’info à ses copines qu’elle trouve jolies. “C’est ma mère qui m’a encouragée à envoyer, moi aussi, ma candidature. Sur le moment, j’ai trouvé ça mignon – les mamans sont peu objectives quand il s’agit de leur fille -, mais je ne pensais vraiment pas avoir une chance. À l’époque, j’étais un peu traumatisée par les phrases assassines de Karl Lagerfeld, du genre: ‘Une femme qui fait plus qu’un 36 n’a rien à faire dans la mode’. J’avais 17 ans. Je faisais des études artistiques et je venais de demander à ma mère de me raser les cheveux. À l’époque, ce n’était pas encore à la mode, mais j’avais vu des stars le faire et je trouvais ça super beau. Je me souviens avoir dit à maman que si c’était moche, je pourrais toujours mettre une perruque: un petit aperçu de mon caractère bien trempé”.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Texte: Marie Honnay, coordination: Stéphanie Ciardiello 

Plus de témoignages de femmes inspirantes

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)