Botox: pourquoi se lancer? Une experte nous répond

Botox: pourquoi se lancer? Une experte nous répond
© Getty Images

À l’heure où les réseaux sociaux semblent banaliser l’utilisation de la médecine esthétique, nous sommes nombreuses à penser avoir recours au botox pour ralentir les effets du temps… Sans forcément oser sauter le pas. Alors, on se lance ou pas? Une experte de la question nous aiguille.

S’il est vrai que nul n’est égal face au vieillissement cutané, nous sommes toutes confrontées un jour ou l’autre aux rides et ridules qui s’installent, transformant peu à peu notre visage. Face à cette réalité, qui ne s’est jamais regardée dans le miroir en imaginant faire disparaître ces marques du temps, tout en tendant légèrement la peau du visage du bout des doigts? Rien d’anormal dans une société où notre relation au vieillissement a pour le moins changé cette décennie. Car si les techniques anti-âge semblaient jusqu’il y a peu réservées aux stars, elles sont de plus en plus affichées – et banalisées – sur les réseaux sociaux et ce, malgré les invitations à s’aimer telle que nous sommes, avec nos rides et nos singularités physiques.

De là à nous donner envie de passer sous l’aiguille, il n’y a qu’un pas… que certaines ne franchiront jamais. Mais puisqu’y avoir recours n’est désormais plus un tabou, nous allons, dans cet article, faire le tour des différents aspects de cette technique ainsi que les inquiétudes qui nous taraudent, à commencer par la peur de ne plus se reconnaître après les injections. Une crainte légitime selon le docteur Jeaninne Pirotte, allergologue, immunologue et experte en médecine esthétique.

Botox: démêlons le vrai du faux

“Il existe un grand nombre de croyances autour de la médecine esthétique, nous confie la spécialiste. La première est de penser que le botox va complètement transformer un visage et le rendre peu expressif”. Si cette idée reçue n’est pas tout à fait fausse, les choses sont beaucoup plus complexes qu’on pourrait le penser: “Effectivement, le botox peut dénaturer un visage. Mais si c’est le cas, c’est que le praticien a mal dosé la quantité de produits à injecter, ou que son but est de lisser parfaitement le visage de sa patiente, en immobilisant totalement le muscle. Heureusement, nombre de médecins se donnent pour mission de sublimer la femme et d’estomper les effets du vieillissement, sans pour autant dénaturer la beauté naturelle de la patiente”.

Trouver le bon praticien

Pour le docteur Pirotte, il est important de trouver le bon praticien qui utilisera le dosage adéquat sans en faire trop: “On sait qu’une ride est créée par la cassure répétée de la fibre cutanée, elle-même due à un mouvement répété. Le temps passe, et une sorte de crevasse de plus en plus profonde se forme. À terme, notre collagène naturel n’arrive plus à combler cette cassure, surtout après 35 ans. Utilisé à bon escient, le botox va venir en soutien à la régénération cutanée en atténuant la puissance de contraction du muscle sans la stopper”.

Dissocier absence de rides et beauté

Pour la spécialiste en médecine esthétique, il faut absolument dissocier peau lisse et beauté: “Chaque année, plusieurs femmes me consultent, demandant un visage parfaitement lisse. Chose que je refuse de faire. Comme si avoir des rides était incompatible avec le fait être belle. Mais rappelons qu’avoir des rides n’enlève rien à la beauté d’une femme, bien au contraire! Cela peut même être vraiment charmant et c’est aussi ce qui fait de nous une personne unique. Avant de penser au botox, j’invite toutes les personnes à s’aimer telles qu’elles sont”. Un parti-pris que l’on ne peut que soutenir. Rappelons que nos imperfections et les marques du temps font de nous ce que nous sommes.

Mais alors, pourquoi se laisser tenter par le botox? Selon Jeaninne Pirotte, il faut franchir le pas si et seulement si l’on souhaite éviter que les rides ne se creusent de trop. “Un bon praticien va utiliser cette technique pour lutter contre le relâchement cutané en faisant en sorte de garder le charme des rides. La patiente sera alors moins marquée, tout en conservant un visage en corrélation avec son âge”.

À partir de quand envisager avoir recours au botox?

On sait que les rides ont tendance à être plus présentes après 35 ans, puisque c’est à cet âge que l’on remarque un réel vieillissement cellulaire. C’est d’ailleurs généralement au même moment qu’apparaissent les premiers cheveux blancs.

Selon le docteur Pirotte, il faut plutôt envisager le botox quand certaines rides ou ridules commencent à se marquer plus que d’autres, afin d’éviter qu’elles ne s’approfondissent, en particulier si certaines rides provoquent des complexes et/ou une baisse de confiance en soi. Mais pas question de courir chez le médecin esthétique à la première ride, ou de vouloir traiter la totalité du visage: “Quand une personne vient me consulter pour la première fois, j’analyse son visage et ses besoins: on voit ensemble ce qui la pousse à envisager le botox, si c’est vraiment nécessaire et ce que je peux faire pour l’aider”.

Ce qu’il faut savoir avant de prendre rendez-vous

Les injections de botox et d’acide hyaluronique ne sont donc pas à confondre avec une pratique de chirurgie esthétique. Voici 5 choses à savoir sur cette pratique.

1. Les injections de botox sont à refaire tous les 4 à 5 mois

Au fur et à mesure du temps, les muscles vont bouger avec plus de force et creuser à nouveau le visage. Raison pour laquelle il est conseillé de refaire des injections trois fois par an environ.

2. Fumer et se mettre au soleil détruit le collagène naturel

En effet, notre capital collagène va diminuer si l’on fume et/ou si on s’expose au soleil sans protection. Raison pour laquelle l’experte conseille d’avoir la meilleure hygiène de vie possible et de mettre une crème anti-UV, même l’hiver.

3. Le botox met plusieurs jours pour faire effet

Si vous vous attendez à ressortir de chez le médecin esthétique avec un effet immédiat, sachez qu’il n’en sera rien. Il faut plusieurs jours pour voir l’effet définitif de l’injection, entre sept et dix jours environ.

4. Le prix est très variable

Impossible de connaître le prix exact d’un traitement avant le rendez-vous, car cela dépendra de la dose choisie par le médecin, mais aussi du tarif qu’il pratique. Un conseil donc: prenez un premier rendez-vous afin de faire une analyse de vos besoins, mais aussi de savoir si la manière dont il travaille est en accord avec vos besoins.

5. Pour un effet naturel, on évite le botox dans le bas du visage

Comme le botox a pour conséquence de ralentir la mobilité des muscles – voire même de les immobiliser totalement selon la dose utilisée – c’est l’acide hyaluronique qui est privilégié sur le bas du visage. Contrairement au botox, l’acide hyaluronique va venir combler les rides tout en gardant la mobilité du visage. Cette technique, un peu plus onéreuse que le botox, a aussi une durée de vie supérieure, puisqu’elle est à refaire tous les onze à douze mois seulement.

Les contre-indications médicales

Il existe quelques contre-indications aux injections de botox:

  • Grossesse
  • Allaitement
  • Maladie d’origine neuro-musculaire
  • Prise d’anti-coagulants 
  • Allergie à l’un des composants du botox
  • Prises de certaines familles d’antibiotiques
  • Infection cutanée

Les effets secondaires

S’ils sont pour la plupart bénins et de courte durée, plusieurs effets secondaires sont possibles: rougeur et/ou douleur à l’endroit de l’injection, allant parfois jusqu’à l’ecchymose, gonflement, faiblesse musculaire si le produit est injecté en trop grosse quantité. Des réactions allergiques sont aussi possibles et dans de plus rares cas, des maux de tête et des nausées.

Plus de conseils anti-âge

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)