Une femme enceinte peut-elle manger des plats alcoolisés?

Une femme enceinte peut-elle manger des plats alcoolisés?
Getty Images

L’interdiction de boire de l’alcool durant la grossesse et l’allaitement est un discours connu et répété par les professionnels de la santé. Mais est-ce grave de manger un bout de tiramisu ou une fondue savoyarde?

Toute consommation d’alcool durant la grossesse est susceptible d’entraîner des complications pour le bon développement du bébé. “Aujourd’hui, on ne connaît pas le seuil d’alcoolisation pour un bébé si la maman s’alcoolise durant sa grossesse, mais ce qu’on sait, c’est que le foie du bébé n’est pas encore mature et met davantage de temps à évacuer l’alcool que celui d’un adulte”, avance Nathalie Claes, diététicienne pédiatrique à l’ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance).

On évite les plats mijotés à l’alcool

L’alcool est un neurotoxique, “lorsqu’il passe dans le sang, il détruit le tissu cérébral de la mère mais aussi celui de l’enfant. Lors d’une alcoolisation fœtale, des risques de retard de croissance et des atteintes cérébrales conséquentes ont été observés”.

Pour éliminer tout risque de complications pour l’enfant, on évite les préparations contenant de l’alcool. Même si le plat a mijoté durant de longues heures ou s’il a été flambé, des traces d’alcool seront toujours présentes. À titre informatif, le Centre canadien de référence en alimentation à la petite enfance a rassemblé dans un tableau les données suivantes:

  • Après 15 minutes de cuisson, le plat contient encore 40 à 60% d’alcool.
  • Après 30 minutes de cuisson, il contient encore 35 à 50% d’alcool.
  • Après 1h de cuisson, il contient encore 25% d’alcool.
  • Après 1h30 de cuisson, il contient encore 20% d’alcool.
  • Après 2h de cuisson, il contient encore 10% d’alcool.
  • Après 2h30 de cuisson, il contient encore 5% d’alcool.

Lire aussi: Quels sont les risques de la consommation d’alcool pendant la grossesse?

Même pas une goutte?

Beaucoup ont tendance à penser qu’un petit verre, en fin de grossesse, ne fait pas de mal. Nathalie Claes met en garde: “Aucune étude n’a été réalisée pour analyser le lien entre une prise d’alcool modérée durant une grossesse et des pathologies moins lourdes qui pourraient être responsables de troubles de l’attention chez l’enfant, par exemple. Est-ce qu’il y a un rapport? On ne sait pas. Mais tout ce qu’on ne sait pas, on ne prend pas”, conclut la spécialiste.

Ces articles vous intéresseront

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)