Mon enfant a peur de l’eau, que faire?

Mon enfant a peur de l'eau, que faire?
Pexels © Yan Krukov

Un bébé baigne neuf mois dans le liquide amniotique, il est donc généralement à l’aise dans l’eau. Pourtant, en grandissant, il peut devenir peureux et s’accrocher à ses parents lorsqu’il s’approche d’une piscine, de la mer… Des astuces existent pour diminuer cette peur.

L’aquaphobie peut venir de l’environnement dans lequel se trouve l’enfant, plus que l’eau en elle-même. Le bruit est fréquent autour d’une piscine, les vagues de la mer sont impressionnantes, l’eau froide d’une rivière peut faire se crisper un enfant… Ce sont tous ces obstacles qui font qu’un petit n’osera pas se “jeter” à l’eau, mais pas uniquement.

Comprendre d’où vient la peur

Bébé ou bambin, un enfant peut s’effrayer lorsqu’il est au bord de l’eau alors que ces petits copains pataugent avec aisance. La première étape est d’identifier cette peur. Les raisons peuvent être multiples:

  • Le bébé peut avoir bu la tasse dans un bain.
  • Il peut avoir été plongé dans un bain trop chaud ou trop froid.
  • Un peu plus grand, il peut avoir été bousculé dans l’eau par un inconnu/un copain.
  • On lui a peut-être mis la tête sous l’eau pour jouer, mais l’enfant l’a vécu comme un traumatisme.
  • Des parents qui sont eux-mêmes peu à l’aise avec l’eau peuvent avoir transmis leur phobie.

Si les angoisses sont apparues suite à une raison précise, il est important de déconstruire les craintes de l’enfant et de lui montrer que barboter est un réel plaisir en soi. Il est essentiel de régler ce problème à temps, pour éviter qu’il ne persiste et que les vacances d’été ou les cours de natation à l’école ne deviennent un calvaire.

Ne jamais brusquer un bébé effrayé

Si la peur est bien installée, il est important de ne pas brusquer l’enfant en l’obligeant à aller dans l’eau ou en se moquant de lui. Il faut impérativement lui donner le temps de s’acclimater. L’idéal est par exemple de prévoir une sortie en famille à la piscine et de laisser l’enfant observer tout ce qu’il se passe: ses frères et sœurs qui jouent dans l’eau, les adultes qui nagent. Petit à petit, il se rendra compte que l’eau peut être associée à la gaieté et à l’amusement.

Et si vous aviez transmis vos angoisses?

Naturellement, un enfant est à l’aise dans l’eau. Parfois, il y est même trop en confiance, ce qui peut faire peur aux parents. Ces derniers ont alors tendance à le retenir, l’éloigner, voire à crier lorsque l’enfant s’approche de l’eau, de peur qu’il ne se noie. Ces mises en garde peuvent provoquer des angoisses chez le petit. Il est crucial de bien expliquer qu’une piscine, une rivière, un lac… sont des lieux de plaisir dont il ne faut pas avoir peur, mais où la prudence est de mise. Et qu’il faut toujours être accompagné avant d’y plonger.

L’initier à la baignade progressivement

Avant le grand plongeon, l’enfant doit apprivoiser l’eau. Avec ces quatre étapes, sa peur devrait déjà diminuer:

  • Se balader le long de l’eau (piscine, mer, lac, rivière…) et expliquer chaque élément.
  • La pataugeoire d’une piscine ou le bord d’une rivière ou d’un lac sont de bons endroits pour permettre à bébé d’effleurer l’eau. À cet endroit, l’enfant peut toucher l’eau avec ses pieds, ses mains, il peut réaliser des petites éclaboussures, jouer avec des petites boîtes en les remplissant, les vidant.
  • Lorsque bébé se sent plus à l’aise, il peut, petit à petit, s’immerger dans l’eau en étant dans les bras de ses parents. Ce qui le rassurera fortement.

Ces articles pourraient aussi vous plaire

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)