Grossesse: tout ce qu’on ne peut plus faire quand on est alitée

Grossesse: tout ce qu'on ne peut plus faire quand on est alitée
© Getty Images

Votre grossesse vous impose de rester allongée? Deux sages-femmes nous expliquent tout ce qui est interdit aux femmes enceintes qui doivent rester alitées jusqu’à la naissance de leur bébé.

L’alitement est certes peu fréquent mais certaines grossesses nécessitent parfois un repos absolu pour la future maman et ce, afin de préserver son bébé. Un arrêt forcé qui est souvent difficile à vivre pour celles à qui il est imposé. Cette contrainte à rester couchée semble en effet impossible à respecter sur le long terme, surtout si cette décision est prise en début de grossesse. Melyssa Chambard et Melanie Vanduyfhuys sont sages-femmes au sein de “La bulle”, une maison de naissance située à Feluy, non loin de Nivelles. Selon elles, plusieurs raisons médicales peuvent expliquer un alitement.

Alitement: les raisons médicales possibles

La raison la plus courante est le risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré. “Des contractions à répétition qui ont un impact sur le col, une poche des eaux fissurées, un col qui se dilate ou qui s’efface loin de la date du terme, un placenta qui se décolle… Autant de choses qui peuvent expliquer que le gynécologue mette la future maman au repos forcé et en position couchée”, nous décrivent les sages-femmes. “Dans les cas les plus sévères, les futures mamans sont d’ailleurs alitées à l’hôpital, mais c’est heureusement très rare”.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Plus de conseils pour les futures mamans

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)