Grève de la tétée: pourquoi ça arrive et comment y remédier?

Grève de la tétée: pourquoi ça arrive et comment y remédier?
© Getty Images

Votre bébé boude la tétée ces derniers temps? Il se cambre et crie dès que vous tentez de lui donner le sein? Il est certainement en train de faire ce que l’on appelle une “grève de la tétée”. Une conseillère en lactation nous explique comment y mettre un terme.

Si l’allaitement est un acte merveilleux qui apporte de nombreux bienfaits à la maman et au bébé, ce n’est pas pour autant un chemin dénué d’embûches. La grève de la tétée fait partie de ces difficultés que l’on peut rencontrer et dont on ne parle pas assez. Et pourtant, ce souci peut avoir une incidence négative sur la suite de l’allaitement, pour peu que l’on ne trouve pas de solutions pour y mettre fin.

À ne pas confondre avec problème de succion

La grève de la tétée est identifiée comme une période de plusieurs jours ou de plusieurs semaines pendant laquelle un bébé allaité refuse, de manière subite, de prendre le sein. Selon Pimprenelle Nieus, conseillère en lactation sur Bruxelles et Liège, il ne faut pas confondre grève de la tétée et problème de succion. “Avant d’expliquer pourquoi on peut être confrontée à une grève de la tétée et les manières d’y faire face, il me semble important de préciser que cela n’arrive qu’aux bébés de plusieurs mois. Si un nourrisson de quelques jours ou de quelques semaines refuse ou a du mal à prendre le sein, c’est qu’il y a un autre problème sous-jacent”.

Des soucis qui ont diverses origines et qui doivent être pris au sérieux et discutés avec un spécialiste. Ils concernent par exemple:

  • Une grossesse et/ou un accouchement difficile
  • Un frein de langue
  • Une mauvaise position au sein
  • Un souci de déglutition
  • Un manque d’énergie: le bébé se met alors en mode “économique”

Les causes possibles

Lorsqu’un bébé de plusieurs mois refuse de manière intentionnelle de téter le sein de sa mère pendant plusieurs jours, on peut alors parler de grève de la tétée.

Voici une liste non exhaustive de causes, selon Pimprenelle Nieus:

  • Une douleur: provoquée ou accentuée lors du mécanisme de succion (maux d’oreilles, de dents, température élevée, etc).
  • Une peur de faire mal: apparue suite à une morsure survenue lors d’une tétée, à laquelle la maman a réagi en poussant un cri de douleur ayant fait peur à l’enfant.
  • Un nez encombré: qui rend impossible la respiration lors de la tétée.
  • Une situation stressante: un déménagement, un problème familial, un changement professionnel ou personnel, qui déteint sur le bébé.
  • Un lait qui a changé de goût: à cause d’une maman malade, par exemple.
  • Une lactation moins abondante: induite par une nouvelle grossesse ou la prise d’un médicament.
  • Une excitation passagère de bébé: dû à une nouvelle découverte ou à un nouvel apprentissage.

Les solutions pour reprendre le sein

Selon la conseillère en lactation, il est tout aussi essentiel de ne pas confondre la grève de la tétée avec un sevrage naturel: “Certaines mamans ont tendance à penser que si un bébé ne veut plus téter, c’est qu’il est en plein sevrage. Or, on sait que le sevrage dit naturel, celui induit par l’enfant, a lieu entre 2,5 ans et 7 ans. Si un bébé de quelques mois refuse le sein pendant un petit laps de temps, on sera plutôt sur une grève que sur un sevrage”.

Pour tenter de débloquer la situation, l’experte nous conseille de faire preuve de beaucoup de patience et de tenter de réintroduire le sein en douceur. Voici quelques pistes à suivre:

  • Identifier, si possible, la cause de cette grève afin de traiter le problème à sa source.
  • Continuer à proposer le sein, quoi qu’il arrive.
  • Tirer son lait afin de stimuler la lactation, et proposer le lait tiré à bébé.
  • Faire du peau à peau et/ou des siestes avec bébé et lui donner le sein pendant des moments de semi-réveil. De manière générale, proposer une tétée pendant des moments de grand calme.

Persévérez si vous le voulez

Le dernier conseil de la spécialiste en lactation, si vous tenez à la prolongation de cet allaitement, est de ne pas baisser les bras: “Une grève de la tétée peut durer de plusieurs jours à plusieurs semaines, et c’est quelque chose de particulièrement éprouvant pour une maman. Proposez le sein et faites-vous suivre par une spécialiste de l’allaitement si vous en ressentez le besoin. Elle vous soutiendra pendant cette période compliquée et vous donnera des conseils utiles pour garder le cap de votre lactation”.

Plus de conseils pour les futures et jeunes mamans

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)