L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
© Emma Birski

Transidentité: une photographe documente la transition de son petit frère

Dans le cadre de ses études à l’école Gobelins, la photographe Emma Birski a réalisé la série Cause I’m a man, centrée sur la transition de son petit frère, Noé.

“‘Cause I’m a man, woman. It’s the only answer I’ve got for you”, la série de photographies prises par Emma Birski puise son titre dans les paroles d’une chanson composée et interprétée par le groupe de rock psyché australien Tame Impala. Cause I’m a man (Parce que je suis un homme) raconte la transition de Noé, 15 ans, en une dizaine d’images léchées, lumineuses, et loin de la tristesse et de la noirceur inhérentes aux photos qui traitent habituellement de la transidentité.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

“Parfois, la nature peut se tromper”

Sur son site Internet, Emma Birski explique sa démarche et surtout le parcours de son frère. Né dans un corps qui n’était pas en adéquation avec son genre, Noé a décidé d’entamer une hormonothérapie pour réparer une erreur que la nature a faite à sa naissance. La photographe de 21 ans raconte que tout petit, l’enfant se sentait déjà garçon, même s’il dut découvrir l’existence des transgenres pour être capable de mettre des mots sur ce qui lui arrivait. “Il est actuellement en pleine réconciliation avec son corps, qui malgré tout reste trop féminin pour lui, et qui l’empêche encore de s’accepter totalement”, ajoute-elle avant de conclure: “Noé a besoin d’être compris et soutenu. De plus en plus de transgenres se dévoilent, les médias, la télé en parlent, et il faut continuer à montrer que ce qui arrive à mon frère peut arriver à n’importe qui, que ce n’est pas un choix, mais qu’on naît comme ça, et que oui, parfois la nature peut se tromper”.

Emma Birski

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

Emma Birski

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

Emma Birski

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

Emma Birski

© Emma Birski

D’autres articles sur la transidentité

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires