Comment trouver sa place de belle-mère sans en faire trop?

Comment trouver sa place de belle-mère sans en faire trop?

Le rôle de belle-mère est souvent vu comme un rôle ingrat. Il est pourtant possible de trouver sa place sans en souffrir ni en faire trop. Ces quelques conseils avisés pourraient vous aider!

En Belgique, le modèle de la famille recomposée est de plus en plus courant, puisque plus de 30% des familles sont issues de séparation, selon des chiffres provenant d’une étude menée par la Ligue des Familles. Une récente normalité qui a fait naître un nouveau rôle au sein de la sphère familiale: celui du beau-parent. Une place particulière, surtout en tant que femme, puisque aujourd’hui encore, une mauvaise réputation lui colle à la peau. Marâtre, ennemie, briseuse de couples: autant de préjugés qui ont toujours la dent dure et qui peuvent faire peur, surtout en début de relation.

Pourquoi la place de la belle-mère est-elle si complexe?

Si le rôle de belle-mère est parfois si compliqué à tenir, c’est surtout parce qu’il représente la fin d’une histoire, et aussi le début d’un nouveau chapitre aux yeux de tous, dont ceux des enfants. Pour eux, cela engendre la fin de la possibilité que papa et maman puissent, un jour, vivre ensemble à nouveau. Le beau-parent vient briser ce rêve de retrouvailles familiales… Ce qui peut impliquer des difficultés et, surtout, la nécessité d’un temps d’adaptation avant de trouver l’équilibre dans cette nouvelle tribu recomposée.

Être belle-mère: trouver sa place en 8 conseils

Rassurez-vous, il est possible d’avoir une agréable (et même chouette) relation avec les enfants de son ou sa conjoint(e). Le secret? Trouver sa juste place et, surtout, ne pas en faire trop! Voici huit conseils de belles-mères qui pourraient vous être utiles.

1. Demandez à votre conjoint de vous faire une place

Pour qu’une famille recomposée fonctionne, il semble clair que chacun doit y trouver sa place. Pour y arriver, il est primordial que le parent biologique fasse une place à son nouveau conjoint aux yeux et dans la vie de ses enfants. Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à avoir une discussion avec la personne qui partage votre vie, afin de parler de ce qui est important pour vous mais aussi pour elle, et ce que vous pouvez mettre en place afin de construire ensemble votre place de belle-mère.

2. Ne jugez jamais la maman

Que vous soyez ou pas en bons termes avec la mère de vos beaux-enfants, un conseil: ne la jugez jamais, en particulier devant les petits. On évite donc les phrases assassines du genre “Mon dieu mais ta mère oublie toujours tout!”, “Quoi, elle ne t’a pas conduit chez le docteur alors que tu avais 39° de fièvre?” ou d’autres propos du genre. En étant la plus neutre possible, vous éviterez de créer un conflit de loyauté chez les enfants de votre amoureux.se, un mal dont peuvent être victimes les enfants de parents séparés, qui ressentent comme une “obligation” à prendre parti pour l’un ou l’autre parent, comme s’ils devaient faire un choix, et dont nous vous parlons en détail dans l’article “Parents séparés: comment éviter le conflit de loyauté chez l’enfant?“.

3. Sachez doser votre présence

Contrairement au rôle de maman, être une belle-mère implique d’être là pour son ou ses beaux-enfants, mais aussi de savoir quand être absente. Un équilibre compliqué, mais qui vous permettra de trouver la place juste. Vous pouvez intervenir dans l’éducation de vos beaux-enfants ou donner votre avis, mais sans être intrusive et imposer quelconque décision. Mais surtout, acceptez que parfois, vos conseils et vos demandes ne soient pas pris en compte, en particulier lorsqu’il s’agit de décisions importantes.

4. Trouvez le truc qui vous liera à l’enfant

Croyez-nous, il est tout à faire possible partager de bons moments avec le(s) enfant(s) de votre amoureux.se! Pour y arriver, tentez de trouver un truc que vous avez en commun et que vous pourrez partager ensemble: le sport, la cuisine, le cinéma, le bricolage… Peu importe la discipline, l’important est de trouver une chose qui peut faire germer une complicité belle-mère/enfant.

5. Laissez vous du temps!

Si l’amour entre un parent et son enfant a quelque chose d’inconditionnel, c’est très différent en ce qui concerne le lien belle-mère et enfants de son ou sa conjoint(e). Cela peut parfois prendre beaucoup de temps de créer une véritable relation. Un conseil: ne soyez pas pressée, et laissez à chacun le temps de prendre sa place au sein de cette famille recomposée, et à vos beaux-enfants le temps d’accepter que vous faisiez partie de la famille.

6. Utilisez l’humour

L’humour est une arme bien plus redoutable qu’elle n’y paraît: on peut désamorcer des conflits, rendre plus légères certaines situations mais aussi tisser des liens entre deux personnes, pour peu qu’elles soient toutes les deux réceptives. N’hésitez pas à utiliser blagues, boutades et autres grimaces si l’enfant est petit… Vous verrez, ça fait des miracles!

7. Dites à l’enfant que vous êtes présente s’il a besoin de vous

Si être une belle-mère inclus souvent d’être en retrait concernant l’éducation, on peut malgré tout avoir une place de choix dans la vie de l’enfant: être une sorte de confidente, une personne à qui l’enfant pourra confier ses petits secrets, ses angoisses, ses envies, et ce, sans avoir peur d’être jugé. Si ce type de relation ne s’impose pas, dire à l’enfant que vous êtes là pour l’écouter, s’il le souhaite bien entendu, permet de lui faire savoir que la porte est ouverte.

8. Restez naturelle

Dernier conseil et non des moindres: restez vous-même dans ce rôle de belle-mère que la vie vous offre. N’essayez pas d’être parfaite, de faire les choses dans le but de faire plaisir ou de correspondre à l’image que vous vous faites d’une belle-mère idéale. Restez telle que vous êtes, avec vos valeurs, vos qualités mais aussi vos défauts! Parce qu’il n’y a que de cette manière authentique que vous pourrez trouver votre place.

Plus de conseils pour les parents séparés

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)