Parents séparés: comment éviter le conflit de loyauté chez l’enfant?

Parents séparés: comment éviter le conflit de loyauté chez l'enfant?
© Getty Images

Le conflit de loyauté: c’est un des maux les plus courants dont souffrent les enfants de parents séparés. Mais cela n’est pas une fatalité pour autant. Il est possible de le prévenir ou même d’en sortir.

Lorsqu’un couple met fin à une relation, les enfants en paient souvent le prix fort. Les conflits qui peuvent survenir entre les deux parents exposent les petits à la tristesse, l’angoisse ou au conflit de loyauté. Maeliss Layeux, accompagnatrice en parentalité, nous explique en quoi il consiste, comment le prévenir et comment en sortir.

Qu’est-ce que le conflit de loyauté?

“Lorsque arrive la séparation, les enfants peuvent ressentir comme une ‘obligation’ à prendre parti pour l’un ou l’autre parent, comme s’ils devaient faire un choix”, explique la coach en parentalité. Mais ce malaise peut être activé dans d’autres situations: lorsque les parents se disputent et n’arrivent pas à communiquer sereinement, quand les enfant entendent des critiques concernant un parent dans la bouche de l’autre ou quand un nouveau partenaire débarque. Et s’il est parfois passager, le conflit de loyauté peut aussi perdurer plusieurs années après la séparation. D’ailleurs, selon notre experte, il n’est pas rare qu’à l’adolescence, un enfant entre dans le conflit de loyauté dans le but de se rapprocher du parent qu’il considère comme son modèle, puisqu’il est, à cet âge, en pleine recherche identitaire.

Les signes qui ne trompent pas

Les enfants qui vivent un conflit de loyauté peuvent ressentir une certaine crainte à l’idée de parler de leur vie chez leur autre parent ou, à l’inverse, exagérer certains faits – ou même les inventer – dans l’espoir de faire plaisir au parent chez qui ils sont, dans le but qu’on leur accorde de l’attention. En outre, ils peuvent ressentir le besoin de dire des choses parfois désobligeantes sur l’un de ses parents.

Est-ce possible de prévenir le conflit de loyauté?

Pour Maeliss Layeux, il est tout à fait possible de vivre une séparation sans plonger ses enfants dans un conflit de loyauté. Voici ce qu’il faut éviter:

  • Les phrases désobligeantes: qui risquent de détruire l’image que l’enfant a de son autre parent ou de le mettre dans une telle situation qu’il aura l’impression de devoir prendre parti pour l’un ou pour l’autre. Car c’est bien de cette manière que naît le conflit de loyauté chez un enfant.
  • Interdire l’enfant de voir l’autre parent ou de lui téléphoner: ou de téléphoner à un proche de l’autre parent quand l’enfant est chez vous. S’il ressent le besoin d’être en contact avec l’autre parent ou une personne appartenant à sa famille, il est important de répondre favorablement à ce besoin.
  • Expliquer les problèmes que l’on rencontre: et le mettre dans la confidence concernant les disputes ou les différents. Il est important de comprendre que l’enfant, même plus grand, n’est pas un confident et qu’il n’a pas à savoir combien ses parents rencontrent des soucis de communication. Si vous avez besoin de parler, la spécialiste conseille plutôt d’aller chercher une oreille attentive chez un(e) ami(e), un(e)proche ou un(e) thérapeute.

À l’inverse, il est important de faire comprendre à l’enfant que, même s’il peut y avoir quelques difficultés entre ses deux parents, ils ont à cœur que les choses se passent bien, dans son intérêt.

Mon enfant est dans le conflit de loyauté: les conseils de l’experte pour l’apaiser

Si votre enfant est en proie à un conflit de loyauté, inutile de culpabiliser outre mesure. Cela peut arriver et n’aura pas forcément de graves conséquences sur son bien-être, à condition de le désamorcer. Voici quelques conseils de notre experte.

Essayer de prendre du recul sur la situation

La coach en parentalité nous conseille d’essayer de ne pas réagir de manière impulsive lorsque votre enfant vous parle d’une situation qui s’est passée “chez papa” ou “chez maman” et qui pourrait vous déplaire. De votre côté, vous pouvez identifier ce qui vous irrite chez l’autre parent et travailler personnellement dessus.

Écouter les émotions de l’enfant, sans prendre parti

Le conflit de loyauté partant des émotions ambivalentes que ressent un enfant, il est important de pouvoir l’écouter lorsqu’il se confie. De plus, il faut rester vigilant sur ce qu’il et pouvoir détecter lorsqu’un vrai problème survient. Par contre, prendre parti ou s’énerver concernant une situation est plutôt contre-productif. Pour être une oreille attentive sans pour autant jeter de l’huile sur le feu, Maeliss Layeux nous conseille de poser ce genre de questions: “Et qu’as-tu ressenti?”, “Pourquoi crois-tu que papa – ou maman – s’est mis en colère?”. Vous pouvez aussi accompagner votre enfant pour qu’il construise lui-même ses propres solutions plutôt que de lui en donner, en lui demandant par exemple: “Comme cette situation t’a peinée, que pourrais-tu faire pour que cela n’arrive plus?”.

Valoriser ce que l’on apprécie chez l’autre parent

Ce conflit intérieur étant présent chez l’enfant lorsqu’il se rend compte des tensions entre ses deux parents, mettre en avant les qualités de votre ex-conjoint(e) enverra le signal clair à l’enfant que malgré la situation, vous appréciez l’autre parent et lui reconnaissez des qualités. L’enfant comprendra que vous n’entrez pas dans le jugement et cela désamorcera ce conflit de loyauté qu’il peut ressentir.

Plus de conseils pour les parents séparés

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)