« The space between us »: le court-métrage qui nous fait aimer le célibat

"The space between us": le court-métrage qui nous fait aimer le célibat

« The space between us » est réalisé par le jeune Français Thibaut Buccellato. Il relate l’histoire d’une jeune femme qui se sépare de son premier amour, un amour intense et inoubliable. Cette première grande séparation peut sembler insurmontable, et pourtant… Elle ne voit pas les choses de cette façon.

S’il n’est pas toujours facile à accepter, le célibat est une période essentielle pour se construire en tant que personne unique, forte et indépendante. C’est ce que nous rappelle ce court métrage de trois minutes intitulé « The space between us ». Pour mettre cette belle histoire en images, le jeune réalisateur de 25 ans s’est inspiré du témoignage de la blogueuse américaine Beth Cormack.

Consacrer sa vie à quelqu’un d’autre

« Je suis tombé il y a un an environ sur un texte d’une blogueuse américaine qui à 22 ans, refusait de consacrer sa vie à quelqu’un d’autre, je suis entré en contact avec elle et j’ai décidé de faire une vidéo dessus, avec un nouveau texte qu’elle a écrit spécialement pour la vidéo. Merci à Beth Cormack, à toute l’équipe qui a rendu ce projet possible, aux comédiens et tous les figurants. #LamourVaincra », écrit-il sous sa vidéo. 

Premier amour

Au travers de ce court-métrage, le réalisateur nous parle d’un premier amour qui prend fin. D’une belle histoire qui s’épuise, de deux personnes que la vie a menée vers des chemins différents, de moments inoubliables qui finiront par être oubliés. Si cette première séparation douloureuse peut sembler être destructrice, elle nous apprend aussi beaucoup. À 22 ans, c’était en tout cas l’avis de Beth Cormack lorsqu’elle écrivait ces mots: « Je veux me sentir entière. Je veux être mon propre roc, ma propre ancre, ma propre âme sœur. Je veux me comprendre moi-même mieux que n’importe qui. Je ne veux pas regarder en arrière et me reprocher amèrement d’avoir altéré mon futur pour quelqu’un d’autre alors que je savais que je n’en étais pas prête. »

Jeune prodige

En 2012, Thibaut Buccellato qui n’était alors âgé que de 20 ans a remporté le prix de la meilleure réalisation au 48h film project de Paris, puis le prix du meilleur film étudiant au Festival Nikon en 2013.

Amour: ceci pourrait également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)