Les stars scandalisées face à l’interdiction d’avorter en Alabama

Les stars scandalisées face à l'interdiction d'avorter en Alabama
Getty Images

Le sénat local d’Alabama (Sud-Est des États-Unis) a voté, mardi 14 mai, en faveur du projet de loi interdisant aux médecins de pratiquer tout avortement, même lorsqu’il s’agit de viol ou d’inceste. Les stars américaines s’insurgent.

Rien n’est encore signé mais tout porte à croire que l’Alabama considérera bientôt l’IVG comme un crime. Les médecins qui le pratiqueront dans cet état pourraient écoper d’une peine de prison allant de 10 à 99 ans. Même si la grossesse a été causée par un viol ou un inceste… D’autres états comme la Géorgie ont déjà durci les règles concernant l’avortement, au début du mois de mai.

La gouverneure n’a pas encore signé

25 voix ont été recensées en faveur de l’interdiction de l’avortement. Seules 6 voix ont déploré cette (future) loi. Cependant, rien n’est fait: Kay Ivy, la gouverneure républicaine n’a pas encore apposé sa signature en bas de cette loi. Si cette dernière est signée, les opposants au projet de loi ont déjà fait savoir qu’ils la contesteraient devant la justice.

Des stars pro IVG

De nombreux états américains, très conservateurs et républicains, votent pour diminuer les droits à l’avortement. Leur but est que la Cour suprême des États-Unis, (majoritairement républicaine), réétudie le droit à l’avortement. Une philosophie qui ne plaît pas du tout à certaines célébrités, comme la chanteuse Janelle Monáe qui partage sur Twitter son incompréhension: “C’est réel et cela se passe aux États-Unis d’Amérique”.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Ou encore la célèbre actrice Alyssa Milano (Charmed) qui met en lumière qu’aucune femme ne faisait partie des sénateurs ayant voté ce projet de loi mardi.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
L’actrice Jameela Jamil (The Good Place) a elle aussi montré son indignation face au durcissement de loi concernant l’avortement dans plusieurs états américains. “En Géorgie, cette loi anti-avortement est tellement bouleversante, inhumaine et démontre de manière flagrante une haine des femmes, un mépris de nos droits, de notre corps, de notre santé mentale et essentiellement une punition pour les victimes de viol, obligeant à porter le bébé de leur violeur.” L’actrice a elle-même avorté étant plus jeune et le voit comme quelque chose de positif: “avorter fut la meilleure décision de ma vie”.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Les hommes ont également fait savoir leur mécontentement, notamment l’acteur et producteur américain Patton Oswalt: “Oui, les nouvelles de l’Alabama sont HORRIFIANTES ce soir. Les violeurs sont confrontés à moins de temps de prison qu’un médecin qui effectue un avortement sur une victime de viol. Regardez en dessous pour savoir où vous pouvez faire un don pour aider à combattre et, espérons-le, inverser cet enfer”.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Aux États-Unis, les états sont de plus en plus nombreux à adopter des lois (très) restrictives concernant l’avortement, ce qui doit plaire à Donald Trump. Le Président américain est considéré comme un “pro-life”, il a d’ailleurs qualifié l’avortement de meurtre, lors de différents discours officiels.

Sur l’IVG, lisez aussi

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)