Le coup de gueule nécessaire de Cécile Djunga (RTBF) contre le racisme

Le coup de gueule nécessaire de Cécile Djunga (RTBF) contre le racisme
Facebook/ @ Cécile Djunga

Ce mercredi 5 septembre, la présentatrice météo de la RTBF, Cécile Djunga, a partagé sur Facebook une vidéo intitulée « coup de gueule ». Dans celle-ci, la jeune femme explique être quotidiennement victime de propos racistes, et ce depuis un an. Un témoignage déchirant…

« Hier, au boulot, à la météo, il y a une dame qui a appelé pour dire que j’étais trop noire, qu’on ne voyait rien à l’écran, qu’on ne voyait que mes vêtements et que je ne passais pas bien à la télé parce que j’étais trop noire et qu’il fallait me le dire », débute Cécile Djunga, avant d’expliquer ne pas savoir comment réagir à ce genre de remarques. La jeune femme confie ensuite être victime de ce genre de propos quotidiennement depuis qu’elle travaille à la RTBF.

« Cela fait un an que je fais ce métier et j’en ai marre de recevoir des tonnes de messages racistes et insultants. Ça commence à me mettre en colère et ça me touche parce que je suis un être humain. »

« Recevoir des messages tels que ‘sale négresse rentre dans ton pays’, j’en ai marre », continue la présentatrice la voix serrée. « J’ai décidé que j’allais le dire parce qu’il y a trop de gens qui pensent qu’en Belgique, le racisme ça n’existe pas. Ce n’est pas vrai. »

Un coup de gueule nécessaire

La vidéo, publiée il y a moins de 24h, a déjà été visionnée plus de 832.000 fois et partagée plus de 25.000 fois, à la grande surprise de son auteure. « Jamais je n’ai vécu un truc pareil, jamais de la vie je pensais que cela allait autant se diffuser, autant se propager. Je reçois énormément de marques de soutien. D’ailleurs MERCI à tous les gens qui m’écrivent. Mais moi, je veux que les choses aillent plus loin. Ce n’est pas mon combat à moi, c’est notre combat pour la tolérance, pour l’ouverture, pour tout ça. Et, je suis bien contente que les gens prennent conscience et qu’ils aient envie de se mobiliser. Aujourd’hui, je réfléchis à comment utiliser cette énergie collective », confie Cécile Djunga à ses collègues.

Un soutien de la RTBF et d’Unia

Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF, a par ailleurs pris la parole ce matin au micro de La Première après avoir découvert les nombreux messages reçus par Cécile Djunga. « C’est un torrent de boue et ce torrent de boue-là, il n’a pas sa place en Belgique, dans une société démocratique. Nous allons faire respecter la loi et envisager dès aujourd’hui toute action pour poursuivre ces personnes. Il n’y a pas d’impunité pour le racisme. »

Unia, l’institution publique indépendante qui lutte contre la discrimination et défend l’égalité des chances, a également déclaré apporter son soutien à la présentatrice et a décidé de prendre en charge le dossier.

Le racisme est un crime, punissable par la loi

Le message bouleversant de Cécile Djunga a éveillé de nombreuses consciences. Patrick Charlier, directeur d’Unia, rappelle que « l’article 442 bis du code pénal punit le harcèlement à l’égard de quelqu’un. Donc de le mettre sous menaces, sous contrainte, etc. Et l’article prévoit également un doublement de la peine si c’est un harcèlement à caractère haineux. Un caractère raciste dans le cas présent ».

Si vous êtes vous-même victime de racisme, vous pouvez porter plainte auprès de la police ou bien vous tourner vers un organisme qui vous aidera dans cette démarche, tel que l’Unia ou le MRAX (Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie). Informez-vous ici.

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)