6 femmes belges qui ont marqué l’architecture

6 femmes belges qui ont marqué l'architecture
Simone Guillissen-Hoa - Vlaams architectuurinstituut

À l’occasion des Journées du Matrimoine, découvrez les femmes architectes belges qui ont marqué l’histoire du modernisme.

Elisabeth Gérard, étudiante en dernière année d’Architecture à l’ULB, propose le 25 septembre une visite guidée dans le quartier Brugmann (Bruxelles) consacrée aux femmes architectes. L’occasion de redonner de la visibilité à celles dont le nom a souvent été oublié au profit des hommes avec lesquels elles ont collaboré.

Des infos sur les femmes qui se perdent

Elles ont construit des maisons, des immeubles d’habitations, des bâtiments publics qui ont marqué l’histoire du modernisme belge et pourtant, les circuits des visites guidées ne s’arrêtent jamais devant leurs réalisations. Les journées du Matrimoine veut rectifier ce manquement. “Ces femmes belges architectes étaient reconnues et publiées de leur temps, mais leur notoriété a souvent mal traversé la postérité. D’une part parce qu’elles ont fréquemment exercé aux côtés d’hommes dont l’histoire aura plus facilement tendance à retenir le nom. Leur nom a souvent aussi été mal orthographié, ce qui complique leurs références dans les fonds d’archives. De leur vivant, cette confusion n’existait pas car elles étaient là en personne pour se défendre”, explique Elisabeth Gérard. Cette étudiante en architecture mène un véritable travail d’enquête et fouille les fonds d’archives dans le cadre de son mémoire consacré à l’invisibilisation des femmes architectes modernistes belges.

1. Simone Guillissen-Hoa (1916-1996)

Par son sens du détail, de l’ornement et de l’asymétrique, le travail de Simone Guillissen-Hoa a été qualifié de “modernisme ludique” en opposition à ce courant plutôt épuré et minimaliste. Elle fut l’une des premières femmes architectes belges à avoir remporté des concours publics et à participer à des projets d’architecture d’envergure. On lui doit plus d’une cinquantaine de réalisations, de villas (Villa Faniel, 1947) à des bâtiments publics (Maison de la culture de Tournai, 1971-1980). “Pourtant, seules ses collaborations avec le célèbre architecte moderniste Jacques Dupuis apparaissent dans les recherches, alors qu’elle n’a travaillé avec lui que 4-5 ans. Et parfois même, son nom n’est même pas cité dans leurs travaux communs” précise Elisabeth Gérard.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

2. Odette Filippone (1927-2002)

Diplômée en 1950, cette femme architecte belge a essentiellement construit des logements modernistes dans la capitale et dans sa périphérie. “L’une de ses maisons, qui est maintenant devenue une ambassade rue Jules Lejeune à Ixelles, fut d’ailleurs publiée dans le magazine Femmes d’Aujourd’hui en 1964!”, relève Elisabeth Gérard. Elle est surtout connue pour le trio qu’elle a formé avec les architectes Lucien-Jacques Baucher et son mari Jean-Pierre Blondel. Ils ont construit ensemble de nombreux immeubles autour des étangs d’Ixelles, à Uccle et à Louvain-la-Neuve.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MODERNISTA (@modernista.be)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
3. Dita Roque Gourary (1915-2010)

Cette femme d’origine russe a étudié en Italie et en Autriche et a poursuivi son cursus en Belgique au moment des persécutions nazies. Elle a réalisé quelques maisons dans sa jeunesse avant de s’associer à son époux Jean Roque. Ingénieure et architecte, elle a réalisé beaucoup d’intérieurs notamment pour le milieu juif à Bruxelles, comme l’ambassade israélienne, des magasins ou encore l’intérieur d’une compagnie aérienne israélienne. “Mais Dita Roque Gourary est surtout une féministe militante qui a œuvré pour les droits des femmes architectes. Elle a fondé l’Union des femmes architectes en Belgique à la fin des années 70 et a côtoyé ses consœurs Odette Filiponne et Simone Guilissen Hoa”.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

4. Claire-Lucile Henrotin (1908)

Il s’agit de la première femme belge diplômée d’architecture à la Cambre en 1930, école qui venait d’ouvrir ses portes en 1927. Elle est connue pour avoir participé à la réflexion des cuisines modernes Cubex qui se voulaient plus ergonomiques et rationnelles pour faciliter le travail de la ménagère. Mais encore une fois, la postérité n’aura retenu que le nom de Louis Herman De Koninck… “Concernant ses constructions, il est beaucoup plus difficile de trouver des infos sur elle, car elle n’a pas de fonds d’archives et n’a pas eu de descendance pour défendre son héritage”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CUBEX KITCHEN (@cubex.kitchen)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

5. Jeanne Van Celst

Si les femmes ont eu le droit d’étudier l’architecture dès 1880, il a fallu attendre 1930 pour que la première femme, Claire Henrotin, décroche un diplôme. Mais avant cela, Jeanne Van Celst fut la première femme inscrite à la Société des architectes belges. C’est aux côtés de son mari Charles Emonts qu’elle a appris le métier et commencé à exercer.

6. Françoise Blomme (1933)

Françoise Blomme est issue d’une lignée de grands architectes, Adrien Blomme son grand-père et Yvan Blomme, son père. Elle co-fonde en 1968 le bureau d’architecture bruxellois CERAU (Centre d’études et de recherches d’architecture et d’urbanisme) et travaille sur des projets de grande ampleur, comme des hôpitaux (hôpital Reine Fabiola à Laeken, Institut Pachéco, hôpital Erasme) et des bâtiments universitaires (campus du Solbosch).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julien Bretagne (@julienbretagne)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

  • Visite guidée du quartier Brugmann avec Elisabeth Gérard, étudiante en architecture le 25/09, “Les architectes pionnières de la modernité belge”.
  • Plus d’infos: Journées du Matrimoine

Plus d’articles sur les femmes dans l’architecture

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)