Comment lutter contre l’air trop sec dans votre maison?

Comment lutter contre l'air trop sec dans votre maison?
Getty images

Yeux qui piquent, nez bouché, gorge qui picote et peau qui démange… Et les tests d’allergies n’ont rien décelé? Vous souffrez peut-être d’un air trop sec à la maison. 

Si l’humidité dans les habitations est un fléau bien connu, un air trop sec n’est pas bon non plus. Un manque d’humidité relative dans l’air peut fragiliser les voies respiratoires qui s’irritent alors plus facilement au contact des différents polluants de l’air intérieur.

L’air chez vous est-il trop sec?

Vos plantes tirent la tête, la poussière s’accumule dans chaque recoin, vos cheveux sont électriques et vous avez des symptômes allergiques? Voilà des signes qui pourraient indiquer que l’air chez vous est trop sec. “C’est un phénomène inévitable en hiver. L’air froid contient moins d’humidité et le chauffage la diminue encore plus”, explique Marc Roger, responsable du domaine Hygiène et Salubrité du Bâtiment à l’institut Hainaut Vigilance Sanitaire à Mons. Si vous voulez en avoir le cœur net, munissez-vous d’un hygromètre: le taux dans l’air d’humidité relative doit idéalement être compris entre 40 et 60%.

Les risques d’un air trop sec à la maison

Un taux excessif d’humidité dans l’air augmente le risque de moisissures et d’acariens avec à la clé des allergies et des infections respiratoires. En revanche, un déficit d’humidité dans l’air irrite les muqueuses des voies respiratoires qui ne peuvent plus jouer leur rôle de barrière contre les microbes et les différents types de polluants qu’on retrouve à l’intérieur d’une maison: poussière, parfums d’ambiance, encens, produits ménagers, fumée de tabac, etc. Outre les affections respiratoires, un air trop sec peut aussi aggraver un asthme existant, provoquer de la fatigue et des maux de tête.

Les humidificateurs, une mauvaise idée

Que faire alors pour lutter contre un air trop sec? Faut-il investir dans des humidificateurs? Pour Marc Roger, c’est une très mauvaise idée. “Les réservoirs des humidificateurs, qu’ils soient électriques ou naturels, peuvent devenir le siège du développement de bactéries et de moisissures et provoquer une série de nouveaux problèmes.”

Quid des astuces naturelles?

Ouvrir la porte de la salle de bains, faire bouillir de l’eau dans une cocotte et étendre du linge humide? “Surtout pas! L’humidité de la salle de bains, de la cuisine ou du linge va créer de la condensation au contact des murs plus froids des autres pièces, avec à l’issue des risques de moisissures. Dans une maison, la circulation de l’air se fait toujours d’une pièce froide et sèche vers une pièce chaude et humide. Par exemple, de la chambre où on ouvre la fenêtre vers la salle de bains, si possible équipée d’un extracteur”.

Une seule solution: l’aération

La seule solution reste d’aérer tous les jours, matin et soir en ouvrant les fenêtres pendant 15 minutes. “Aérer permet ainsi de renouveler l’air à l’intérieur de la maison et de chasser les polluants qui s’y logent”. Et Marc Roger de conclure: “l’air est souvent trop sec sur nos lieux de travail, comme dans les bureaux surchauffés et peu aérés. Sinon, cela reste une situation assez rare. Nous sommes davantage confrontés à des problèmes d’humidité dans les habitations. C’est pourquoi il faut rester très vigilant avec les conseils pour humidifier l’air”.

Envie d’un air plus sain à la maison? Ceci devrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)