Le bal des hivernales

Shutterstock

Lorsque la végétation est au repos, les vivaces, arbres et arbustes qui font exception se font particulièrement remarquer! Voici nos 10 préférées. Un remède absolu au blues hivernal.

Les floraisons hivernales sont magnifiques… et souvent très parfumées. Ce sont les lois de la nature qui leur ont conféré cette particularité. Comme les insectes pollinisateurs se font plus rares en hiver, ces plantes rivalisent de stratégies pour les attirer: elles émettent des effluves très odorantes, et leur floraison est généralement étalée dans le temps. Pour que tous les moyens de reproduction ne soient pas mis en péril en cas de gel sévère, leurs boutons floraux s’épanouissent les uns après les autres!

Bulbe

Valeureux perce-neige (Galanthus nivalis)

Shutterstock

Il nous émerveille d’année en année, avec ses clochettes immaculées qui illuminent le jardin d’un coup de baguette magique, de janvier à mars, selon les espèces. Associez-le aux heuchères, aux pensées, et aux autres fleurs bulbeuses printanières, dont il relève les couleurs.

Comment le planter et en prendre soin?

Plantez les petits bulbes dans la pelouse en automne, à une profondeur équivalente à deux fois leur taille, et espacés de 5 à 10 cm. Ils y formeront un tapis de plus en plus fourni au fil des années, ou placez-les en bordure des allées et massifs, pour les souligner. Offrez-leur un sol bien drainé mais frais et légèrement acide, dans un endroit ensoleillé en hiver mais ombragé en été: sous-bois, rocailles ou pot. Après la floraison, coupez le feuillage lorsqu’il a jauni et divisez éventuellement les touffes pour multiplier la plante.

Vivace

Délicate hellébore d’Orient (Helleborus)

Shutterstock

D’apparence fragile, les hellébores d’Orient résistent au gel jusqu’à -10 °C. Leur floraison débute en janvier et se poursuit jusqu’au début du printemps. Elles peuvent prendre des teintes variées, allant du blanc crème au noir, en passant par le jaune, le rose, le vert, et le bleu…

Comment la planter et en prendre soin?

L’hellébore apprécie un sol plutôt calcaire et bien arrosé, mais bien drainé, car elle craint l’humidité stagnante. Les sous-bois lui conviennent bien: plantez-la entre septembre et mai, près des arbustes ou sous les arbres, en compagnie de perce-neige et de fougères. Evitez ensuite de la déplacer: ce n’est qu’au bout de quelques années passées au même endroit qu’elle donnera de belles fleurs! Son entretien se réduit à la suppression des feuilles abîmées par l’hiver. On peut mettre un peu de compost à son pied en automne et au printemps.

Grimpante

Volubile clématite de Noël (Clematis cirrhosa)

Shutterstock

Comme sa cousine d’été, la clématite d’hiver a de nombreux atouts: grimpante, elle est dotée d’un superbe feuillage brillant persistant et se couvre de novembre à mars (selon les variétés) de jolies cloches évasées blanches parfois ponctuées de taches bordeaux, et délicieusement parfumées.

Comment la planter et en prendre soin?

Comme toutes les clématites, celle d’hiver exige d’avoir le pied à l’ombre et la tête au soleil. Protégez son pied avec une tuile ou un arbuste de petite taille, et procurez-lui un sol léger, riche en humus mais peu calcaire, et bien exposé. Plantez la motte en automne ou au printemps, en veillant à l’incliner vers le mur, à 20 ou 30 cm de celui-ci. Offrez-lui un treillis autour duquel elle pourra enrouler ses vrilles, car la clématite ne s’accroche pas naturellement aux murs. Le sol doit rester frais mais ne peut en aucun cas être trop humide. En été, il est conseillé de pailler le pied pour limiter les arrosages. Au printemps, après floraison, supprimez les branches mortes et taillez les tiges qui ont fleuri. C’est aussi la saison adéquate pour diviser la plante et lui apporter du compost.

Arbuste

Rustique chèvrefeuille d’hiver (Lonicera fragrantissima)

Non grimpant, ce chèvrefeuille arbustif supporte le gel jusqu’à -25 °C. Il porte en février des fleurs blanches terriblement parfumées. Leur odeur est d’autant plus intense que le temps est doux. Ensuite, ces fleurs laissent place à des baies rouges très appréciées des oiseaux. Le feuillage de la plante apparait parfois avant la fin de la floraison.

Comment le planter et en prendre soin?

Il tolère la mi-ombre, mais fleurit plus intensément lorsqu’on lui offre du soleil. Les sols légèrement calcaires ou pauvres lui conviennent, à condition qu’ils soient frais. Plantez-le au début de l’automne ou au printemps. Il suffira ensuite de le tailler après la floraison, au printemps: coupez les tiges qui ont fleuri juste au-dessus de la ramification inférieure ou d’un œil, et supprimez un ancien rameau sur 4 ou 5, à la base. N’arrosez que si nécessaire, en période de végétation. On peut le bouturer de fin juillet à début septembre.

Arbuste

Ensorcelant hamamélis (Hamamelis mollis)

Shutterstock

Ce grand arbuste caduc se couvre, parfois dès décembre, de fleurs jaunes délicieusement parfumées: l’aspect ébouriffé de leurs pétales en fines lanières, lui ont valu le surnom de noisetier des sorcières! Pour ne rien gâcher, l’hamamélis est aussi très attractif en automne, lorsque son feuillage prend des teintes jaune, orange ou pourpre.

Comment le planter et en prendre soin?

L’hamamélis a besoin d’un sol bien drainé, frais, et acide: une terre ordinaire additionnée d’un peu de sable et de tourbe lui conviendra très bien. Offrez-lui un emplacement peu ensoleillé mais bien protégé du vent, pour éviter le dessèchement. On peut le planter au printemps ou en automne, seul ou par petits groupes de 3 ou 5 sujets pour former des bosquets. En avril-mai, étendez à son pied un mélange de tourbe et de compost de 5 à 10 cm d’épaisseur. Il n’est généralement pas nécessaire de le tailler. Par contre, lors des périodes de fortes chaleurs estivales, on veillera à l’arroser, voire même à doucher copieusement son feuillage le soir.

Arbuste

Eclatant mahonia (Mahonia x media)

Shutterstock

Cet arbuste à croissance lente et aux tiges érigées porte, de décembre à avril, selon les variétés, des épis floraux jaunes dont émane un parfum proche de celui du muguet. Cette floraison est suivie par l’apparition de petites baies bleu-noir très décoratives. Son feuillage persistant et luisant, très attractif, ressemble fort à celui du houx.

Comment le planter et en prendre soin?

Le mahonia aime les terres sableuses et acides ou neutres, situées à l’ombre et la mi-ombre, mais abritées des gels rigoureux. Au moment de la plantation, entre octobre et mars-avril, ajoutez un peu d’humus ou de terre de bruyère dans le sol pour l’acidifier. Attention: le mahonia ne résiste pas au gel en dessous de -5 °C. Pensez à le couvrir d’un voile de protection, et buttez son pied. Durant la première année de culture, n’hésitez pas à l’arroser régulièrement et paillez le sol à son pied pour le maintenir humide. Ne le taillez que dans les premières années de croissance, pour qu’il se ramifie. Par la suite, vous pourrez vous contenter de supprimer les rameaux morts et les fleurs fanées.

Arbuste

Généreux jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum)

Entre décembre et mars, les rameaux du jasmin d’hiver se couvrent de petites fleurs jaunes non parfumées mais néanmoins resplendissantes. Résistant au gel jusqu’à -15 °C, cet arbuste peut atteindre 3 mètres de haut. Il orne avantageusement les façades, clôtures et pergolas mais peut aussi être planté sur un muret ou sur un talus: en se développant, ses branches formeront une jolie cascade.

Comment le planter et en prendre soin?

Il peut se contenter d’une terre pauvre et d’un emplacement à mi-ombre mais si on lui procure un sol riche et profond et du soleil, il offrira des floraisons plus abondantes! Evitez toutefois de l’exposer au soleil brûlant. Plantez-le à l’automne ou au printemps. Si vous le cultivez en bac, ce qui est tout à fait possible, rempotez-le au printemps, après la floraison. Lorsqu’il fait chaud au printemps et en été, arrosez-le 2 à 3 fois par semaine. Ses branches doivent être palissées car elles ne s’enroulent pas d’elles-mêmes sur un support. Taillez la plante après floraison, au printemps. On peut très facilement obtenir des boutures en prélevant des extrémités de tiges au mois d’août.

Arbuste

Odorant chimonanthe (Chimonanthus praecox)

Shutterstock

Le chimonante (prononcez kimonante) précoce ou odorant supporte le gel jusqu’à -20 °C. De jolie forme ronde, cet arbuste se pare de novembre à mars de petites fleurs jaune soufre, parfois tachetées de rouge, dont le fabuleux parfum évoque celui du miel. Attention, ses fruits sont jolis mais contiennent des graines toxiques.

Comment le planter et en prendre soin?

Sa culture est très simple… et ne demande que de la patience: il faut en effet souvent attendre 5 à 7 ans pour la première floraison. Installez-le à l’abri des vents froids, au soleil ou à la mi-ombre, et procurez-lui un sol léger, humifère et frais, pas trop calcaire. On peut le palisser contre un mur. Sa plantation a lieu de préférence entre novembre et mars, hors période de gel. Il ne demande aucune taille. On peut éventuellement pailler son pied en hiver. Il se multiplie spontanément par semis naturels. On peut donc récupérer les jeunes plantules pour les transplanter.

Arbuste

Envoûtante viorne de Bodnant (Viburnum x bodnantense)

Shutterstock

Cet arbuste hybride porte de novembre à mars de jolies fleurs tubulaires roses, très parfumées. Il résiste aux grands froids, mais ses fleurs y sont plus sensibles. La viorne de Bodnant s’associe à merveille au Sarcococca orientalis, un petit arbuste persistant qui fleurit au même moment et supporte des températures jusqu’à -10 °C.

Comment la planter et en prendre soin?

La viorne de Bodnant pousse sur tous les types de sols et résiste au gel jusqu’à -20°C, pour autant qu’elle soit à l’abri des vents froids et desséchants. Offrez-lui de généreux apports de compost à la plantation, au printemps ou en automne. Laissez ensuite l’arbuste se développer durant quatre à cinq ans sans aucune intervention. Taillez les viornes adultes après la floraison, en réduisant de deux tiers la longueur des tiges qui ont fleuri, et en supprimant les branches mortes.

Arbre

Tendre cerisier du Japon (Prunus subhirtella)

Shutterstock

Il fleurit en automne et par intermittence en hiver, jusqu’au mois d’avril, durant les périodes où le temps est suffisamment clément pour que ses boutons floraux roses semi-doubles s’épanouissent. Pour le mettre en valeur, plantez-le seul, ou simplement accompagné d’un tapis de perce-neige, de muscaris et de primevères. Son joli feuillage automnal cuivré le rend aussi très attractif en cette saison.

Comment le planter et en prendre soin?

Consacrez lui un emplacement dégagé, au soleil et à l’abri du vent. Il peut se satisfaire d’un sol ordinaire mais les sols calcaires lui conviennent encore mieux. Comme pour la plupart des autres arbres, il est conseillé d’effectuer sa plantation entre novembre et février/mars, hors gel. Pour s’assurer d’une bonne reprise de la plante, on peut l’arroser régulièrement durant les mois. Il n’est pas nécessaire de le tailler: il suffit de supprimer les bois morts et d’éclaircir le coeur de la ramure tous les 3 ans, à la fin de l’été.

 

Chaque floraison est une invitation à sortir au jardin…

Texte Isabelle Masson-Loodts / Coordination Renée Baguette

Article précédent
Vidéo: ce clip de promotion pour la Belgique donne des frissons
Article suivant
Les talents de photographe de Kate Middleton mis à l’honneur

Domaine de Bokrijk : un musée en plein air fascinant pour petits et grands

Vous vous demandez d'où viennent nos habitudes et traditions? Au Domaine de Bokrijk vous découvrirez comment le passé inspire notre avenir ! Plongez dans l'histoire de l'artisanat d'aujourd'hui, d'hier et de demain et réalisez vous-même des ateliers passionnants. Apprenez par exemple à préparer du pain grâce à l'atelier du chef étoilé Kobe Desramaults. Grâce à Shedeals, vous recevez une belle réduction sur votre entrée. Profitez-en !

€8.50 €12.50