Déco: une expo sur le courant Memphis à Bordeaux

Déco: une expo sur le courant Memphis à Bordeaux
Instagram : @memphis_milano

Kitsch, impertinent, joyeux… le courant Memphis des années 80 qui signe son retour dans les tendances déco, continue de séduire. Bordeaux, qui a eu une place particulière dans le genèse du mouvement, accueille jusqu’en janvier 2020 l’exposition « Memphis – Plastic Field » au Musée des Arts décoratifs et du design.

Des formes géométriques faussement naïves, des couleurs vives parfois primaires et un brin de provocation: dans les années 80, le courant Memphis bouleverse les codes du design post-industriel, marqué par des décennies de bon goût.

Un courant de design italien

Memphis a vu le jour à Milan en 1980 sous l’initiative de l’architecte et designer Ettore Sottsass. Le courant fut aussi intense que bref. Malgré sa dissolution quelques années plus tard, en 1988, le groupe aura marqué profondément l’histoire du design et de la décoration. Avec ses formes nouvelles, ses couleurs vives et ses matières audacieuses (stratifiées, laminées, formica), Memphis déstabilise des décennies de design ultra-fonctionnel représenté par l’école Bauhaus. Ici, les objets se transforment en véritable œuvres d’art, qui existent en dehors de la fonction qu’ils pourraient remplir.

De Bordeaux à Milan pour créer Memphis

Deux femmes originaires de Bordeaux ont activement participé à la renommée du groupe Memphis. Martine Bedin, designer française, a conçu la célèbre lampe « Super » (1981), ainsi que Nathalie du Pasquier, qui a réalisé entre autres de nombreux motifs pour les textiles. La ville girondine accueille d’ailleurs en 1983 la première exposition du groupe Memphis en France. 36 ans après, Bordeaux, expose « Plastic Field », montré à Venise en 2018.

Memphis versus design scandinave

Si le groupe Memphis était une réaction au design industriel d’après-guerre, aujourd’hui encore, il continue d’être impertinent. En signant son retour, Memphis pourrait bien donner un coup de frais à l’interminable mouvance de déco blanc-bois-beige, nommée « scandinave ».

Memphis – Plastic Field, jusqu’au 5 janvier 2020 au Musée des Arts décoratifs et du design (madd-bordeaux).

1 Étagère « Carlton », Ettore Sottsass,1981

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par madd-bordeaux (@madd_bordeaux) le

2 Armoire « Casablanca », Ettore Sottsass, 1981

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par madd-bordeaux (@madd_bordeaux) le

3 Coton imprimés, Nathalie Du Pasquier, 1982-1983

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par madd-bordeaux (@madd_bordeaux) le

4  Affiche de l’exposition Memphis à Bordeaux, 1983

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hbaat (@hart_berteloot_aat_) le

5 Commode « Emerald », Nathalie Du Pasquier, 1985

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Memphis Milano (@memphis_milano) le

6 Coiffeuse « Plaza », Michael Graves, 1981

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ginkgobilo illustration (@ginkgobilo.illu) le

Si vous avez connu la série « Sauvés par le gong », le graphisme de son générique représente tout à fait le style Memphis.

Ces articles déco pourraient aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin,maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)