Madère: 8 incontournables pour un voyage exceptionnel

Madère: 8 incontournables pour un voyage exceptionnel
© Soline de Groeve

Élue « plus belle île d’Europe » à plusieurs reprises, Madère devient de plus en plus une destination tendance. Et pour cause: l’ennui n’y a pas sa place! Voici 8 lieux et activités incontournables, qui rendront votre voyage à Madère mémorable. 

Situé dans l’océan Atlantique, Madère est un archipel du Portugal composé de plusieurs îles, dont Porto Santo, les îles Desertas, quelques îlots et, bien évidemment, Madère, l’île principale. Cette destination est célèbre pour sa nature luxuriante due au climat subtropical et à ses terres volcaniques (donc très riches). Mais ce n’est pas son seul atout!

Que faire à Madère?

Ce qui rend Madère très attractive, c’est sa diversité: ici, vous pouvez vous relaxer au soleil, déguster de bons petits plats, faire des randonnées, partir en mer… et bien d’autres choses encore! Pour un voyage parfait, tentez de mixer tout ce que vous propose la destination. Voici 8 incontournables qu’on vous recommande chaudement.

1. La rue Santa Maria

À Funchal, la capitale de Madère, se trouve la rue Santa Maria (en référence au bateau de Christophe Colomb). Cette dernière a été dynamisée grâce au projet « art of the open doors »: des artistes ont peint sur de nombreuses portes. Tout le long de la rue, le street art embellit donc les devantures: un paon, le Petit prince, une joueuse de Fado… À côté de chaque dessin, un QR code peut être scanné pour obtenir toutes les informations sur l’artiste qui a réalisé la fresque.

En plus d’être un musée à ciel ouvert, la rue Santa Maria est l’endroit idéal pour manger le soir. On pourrait dire qu’elle est l’équivalent de la rue des Bouchers de Bruxelles: les terrasses sont installées et les restaurateurs sont prêts à tout pour vous accueillir à leur table. Mais attention, ce n’est pas qu’un « attrape-touristes »: de nombreux locaux viennent également y manger!

« Certaines adresses valent moins que d’autres, mais je viens régulièrement manger dans cette rue », nous a confié Sofia, notre guide de Funchal. « Les locaux mangent généralement beaucoup plus tard que les touristes par contre. » Du coup, si vous hésitez vers quel restaurant vous tourner, regardez quelle est la terrasse la plus bondée aux alentours de 21h! Nous avons personnellement testé le restaurant Santa Maria Funchal (leur pavlova nous fait toujours rêver) et le Venda da Donna Maria: deux réussites!

© Soline de Groeve

2. Le Jardin tropical de Monte

Comme dit plus haut, Madère a un climat subtropical et une terre d’origine volcanique: deux éléments qui font de l’île un vrai paradis vert. Et il en est de même pour ses villes! Funchal a de nombreux parcs et jardins à son actif. Celui à ne pas manquer: le Jardin tropical de Monte. Ce dernier fut créé par José Berardo, un entrepreneur portugais (qui en est toujours le propriétaire). Il abrite pas moins de 700 espèces végétales, une collection de pierres précieuses, des expositions, des points d’eau… et des arches japonaises! Situé sur les hauteurs de la ville, le Jardin tropical de Monte est accessible par téléphérique depuis le centre de Funchal ou en voiture.

© Soline de Groeve

3. Carreiros do Monte

Les « Carreiros do Monte » sont des traîneaux en osier traditionnels: ces derniers étaient utilisés au 19ème siècle par les nobles qui habitaient sur les hauteurs pour descendre sur Funchal. Aujourd’hui, cette activité est adressée aux touristes qui souhaitent une expérience hors du commun: vous vous installez dans ce traîneau et deux hommes vous poussent/tirent dans la rue. Vous pouvez atteindre jusqu’à 38km/h! La balade est certes un peu chère (25€/personne), mais ça vaut vraiment le coup: la vitesse qu’on atteint est impressionnante! Plus d’infos par ici.

© Soline de Groeve

4. Un « levada »

Madère signifie « bois » en portugais: c’est que la nature est une partie essentielle de cette île! Il est donc idiot de ne pas réaliser une balade ou deux lors du voyage. Le plus facile: opter pour un « levada ». Il s’agit de canaux d’irrigation creusés dans les rochers, le long desquels un chemin de randonnée est tracé. Rien de plus simple comme itinéraire! Il existe des randonnées de toutes difficultés: lors de notre séjour, nous avons réalisé la Vereda dos Balcões, qui mène à un point de vue panoramique. Celle-ci est très (très) facile et de seulement 3km aller-retour: idéal si vous avez des enfants. Mais d’autres itinéraires plus importants sont disponibles: plus d’infos par ici.

© Soline de Groeve

5. Le vin de Madère

Non pas que l’on soit alcoolique, mais le vin de Madère est si particulier qu’il s’agit d’un point fort du voyage! Eh oui, on ne se rend pas à Porto sans boire du porto, ou à Bordeaux sans boire du bordeaux… C’est donc la même chose avec Madère!

Le vin de Madère n’est pas un vin rouge, blanc ou rosé: il s’agit d’un vin oxydé, donc tout à fait différent. Il est conçu à partir de quatre sortes de cépages: le Sercial, le Boal, le Verdelho et le Malvasia (ce sont tous des raisins blancs!). Les deux premiers donneront lieu à un vin de Madère plus sec, que l’on servira en apéritif, tandis que les deux derniers sont plus sucrés, qu’on boira en digestif. Ne vous y méprenez pas: le vin de Madère, sec ou sucré, n’est pas un vin de table!

À Funchal, vous pouvez découvrir cette boisson traditionnelle notamment chez Blandy’s: une guide vous explique la fabrication, le stockage et les particularités du vin de Madère (notre guide était vraiment très claire et marrante!), tandis que la visite se conclut avec une dégustation. Plus d’infos par ici.

© Soline de Groeve

6. Les piscines naturelles de Seixal

Madère étant une île volcanique, il n’y existe pas de plages de sable jaune naturelles (les plages de Calheta et de Banda d’Além sont artificielles). Mais l’île propose des complexes balnéaires, des plages de sable noir, de galets et… des piscines naturelles! Ces dernières valent vraiment le détour: il s’agit de piscines creusées par la lave volcanique, dans lesquelles les vagues viennent se jeter.

À Madère, vous trouverez des piscines naturelles à deux endroits: à Porto Moniz et à Seixal. Les premières sont devenues très touristiques, si bien que les piscines sont désormais dotées d’une réelle infrastructure: entrée payante, zone pour enfants, terrasses… Les deuxièmes ne souffrent quant à elle pas encore du pic touristique, et sont restées très naturelles: seul un escalier a été installé pour se glisser dans l’eau. Les piscines naturelles de Seixal ont donc gardé leur charme d’origine, mais attention: l’endroit n’étant pas surveillé, ne vous y baignez que lorsque la mer est clémente. Si les vagues sont trop fortes, passez votre chemin, car cela peut vous être fatal (nous ne les avons donc pas personnellement essayées, mais le lieu nous a séduites malgré le ciel couvert).

© Soline de Groeve

7. Santana

Santana (nom qui vient de Saint-Anne, à qui est dédiée l’église) est une ville située au Nord-Est de l’île. Elle est célèbre pour abriter les dernières maisons typiques de Madère: des habitations triangulaires au toit de chaume. Si certaines sont toujours habitées (photo de gauche), la plupart sont surtout destinées aux touristes (photo de droite). À côté de Santana se trouve également Faial, qui offre une magnifique vue sur les côtes.

© Soline de Groeve

8. Une sortie en mer

Madère a une végétation impressionnante, mais il en est de même pour ses eaux: avec 28 espèces de cétacés, il n’est pas rare d’y observer des dauphins ou des baleines lors d’une sortie en mer. De nombreux tours sont proposés au départ de Funchal, selon des règles très strictes: les bateaux sont soumis à des schémas pour s’approcher des animaux marins sans les perturber. Tandis que les catamarans labellisés « Blue Flag » garantissent une activité éco-touristique.

Lors de notre sortie, nous avons eu la chance d’observer un rorqual de Bryde (qui a littéralement frôlé notre bateau) et deux cachalots (de loin). Une expérience inoubliable! Le bateau fait également une pause baignade à côté du Cap Girão, l’une des falaises les plus hautes d’Europe. Plus d’infos par ici.

Petit détail qui nous a marquées: lors de la balade, le personnel du bateau guettait les bouteilles en plastique qui flottaient et ajustait l’itinéraire pour pouvoir ramasser les déchets. Une initiative assez rare pour être soulignée!

© Soline de Groeve

Comment se rendre à Madère? Et où loger?

L’île de Madère est desservie en avion par TAP Portugal et Brussels Airlines. Il peut y avoir une escale à Lisbonne, tandis que l’aéroport est situé à 20 minutes de Funchal. Pour explorer la ville, l’idéal est de se loger à Funchal: nous avons testé le Se Boutique Hotel, qui a une situation géographique parfaite pour explorer la ville à pieds. Mention particulière pour son rooftop: ultra coloré et cosy, c’est l’endroit idéal pour déguster un verre après une grosse journée de visites! Plus d’infos par ici.

© Soline de Groeve

De Funchal, vous pouvez ensuite facilement explorer le reste de l’île (Madère fait 742km carré à peine) en louant une voiture ou en réservant des excursions via une agence: cette deuxième option est avantageuse pour les randonnées. En effet, les routes de montagne peuvent être très sinueuses, tandis que certaines balades ne sont pas des boucles. Elles nécessitent donc que l’on vienne vous chercher à la fin de l’itinéraire.

L’île de Christiano Ronaldo

Les fans de football n’ignorent certainement pas que Christiano Ronaldo est originaire de Madère: l’aéroport national porte d’ailleurs le nom du footballeur! À Funchal, vous y trouverez également sa célèbre statue (qui a fait couler beaucoup d’encre car la ressemblance n’est pas évidente) ainsi que son musée et son hôtel, le Pestana CR7.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pestana CR7 (@pestanacr7) le

À la recherche d’une chouette destination? On vous guide!

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)