Le mode avion est-il réellement utile en plein vol?

Le mode avion est-il réellement utile en plein vol?
© Shutterstock

Lorsque vous partez en voyage et que vous vous installez dans l’avion, vous avez comme réflexe d’éteindre votre smartphone ou d’activer le mode avion. Un geste plus que nécessaire selon le personnel de l’avion, mais pourriez-vous ne pas l’appliquer? Quelles seraient les conséquences?

Tout le monde s’est déjà posé la question: pourquoi devons-nous couper notre smartphone pendant un vol? Un si petit téléphone peut-il causer la perte d’un si gros avion si nous ne l’éteignons pas?

Le mode avion est-il réellement utile?

Activer le mode avion sur votre smartphone permet de cesser toute recherche de réseaux, que ce soit un opérateur, Internet, la 4G ou encore Bluetooth. En effet, sans ce mode et si vous n’éteignez pas votre téléphone, ce dernier cherche constamment à se connecter quelque part. Cette recherche envoie des ondes qui créent des interférences avec les radios des pilotes.

Rassurez-vous: ces ondes ne peuvent pas provoquer une catastrophe aérienne, mais elles sont très gênantes pour les pilotes! Ils peuvent en effet entendre des sons stridents dans leur casque si votre smartphone crée une interférence, comme l’explique le site Vice. S’il y a beaucoup de téléphones allumés, et donc beaucoup d’ondes, il est même possible que les pilotes ne reçoivent pas correctement les transmissions radio.

Si vous ne risquez pas de provoquer un crash aérien en laissant votre smartphone allumé pendant votre vol, pensez malgré tout à l’inconfort que vous pouvez provoquer pour le pilote, qui a besoin de toute sa concentration pour mener à bien votre voyage. Donc on fait un effort, et on active le mode avion!

Vous prenez souvent l’avion? Ceci est pour vous:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)