Kamikatsu, la ville japonaise zéro déchet

Kamikatsu, la ville japonaise zéro déchet
© Aspeer

Le mouvement zéro déchet encourage à réfléchir au suremballage et à réduire, composter, recycler et réutiliser ses déchets. Au Japon, un village n’en produit presque plus. Il s’agit de Kamikatsu, situé sur l’île de Shikoku. Depuis 2003, la localité rurale de 1700 habitants a fait le pari de tendre vers le zéro déchet pour 2020, année des Jeux olympiques de Tokyo.

Un tri des déchets très sélectif

Pour y arriver, Kamikatsu a mis au point un système de tri poussé qui permet le recyclage de près de 80% des déchets. Ils sont divisés en 45 catégories allant du carton souple au carton dur, des couvercles en métal aux capuchons en plastique ou du verre blanc au verre coloré. Cela parait contraignant, surtout car les habitants doivent apporter eux-mêmes leurs déchets triés et lavés, mais il parait que l’on s’y fait. Puis, le jeu en vaut la chandelle. Auparavant, les déchets étaient enfuis ou brûlés, causant de nombreux problèmes environnementaux et sanitaires.

Une gratiferia pour donner une seconde vie aux objets

En marge du centre de tri, une gratiferia permanente permet aux uns de déposer les objets qu’ils n’emploient plus et aux autres d’emporter gratuitement les choses dont ils ont besoin. Dans le reportage réalisé par les journalistes de la plateforme Aspeer, Akira Sakano, la fondatrice de la Zero Waste Academy, explique que pour 13 tonnes de biens apportés, 11 tonnes ont été adoptées. Ce lieu crée de surcroit un lien social entre les résidents de Kamikatsu. Une très belle initiative en somme.

 

 

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)