Koh-Lanta: face à l’inquiétude du public, Denis Brogniart donne les raisons de sa perte de poids

Koh-Lanta: face à l'inquiétude du public, Denis Brogniart donne les raisons de sa perte de poids
Reporters / Bpresse

C’est le visage creusé que Denis Brogniart est apparu dans la nouvelle saison de Koh-Lanta. De quoi inquiéter les téléspectateurs, interpellant l’animateur en lui faisant part de leurs craintes. 

En découvrant la nouvelle saison de Koh-Lanta vendredi, plusieurs téléspectateurs de TF1​ se sont inquiétés de voir Denis Brogniart amaigri. Interpellé sur les réseaux sociaux, l’animateur a tenu à rassurer le public via une vidéo partagée sur Twitter dans laquelle il explique les raisons de sa perte de poids.

« Vous avez raison »

« C’est vrai, vous avez raison, j’ai perdu quelques kilos à la suite d’un virus mais, rassurez-vous, tout ça c’est de l’histoire ancienne, j’ai retrouvé mon poids de forme. La preuve en image », explique-t-il, ajoutant même pour la petite anecdote avoir fait plus de 1000 kilomètres à vélo sur le tournage de Koh-Lanta pour retrouver sa condition physique.

« J’ai été atteint d’un virus lié à une infection qui m’a mis sur le flanc avec beaucoup de fièvre. Quand on a beaucoup de fièvre, on ne mange pas et donc on maigrit. Je n’en dis pas plus, parce que moi-même, je n’en sais pas plus », a-t-il précisé à nos confrères du Parisien.

Une doublure

Guéri, Denis Brogniart a donc pu assurer la présentation de cette 15ème saison mais à une condition: emmener une doublure avec lui. En effet, TF1 y a été obligée par les assurances. Il s’agissait de Bruce Jouanny, pilote et co-animateur de Top Gear sur RMC, qui n’a finalement pas dû intervenir et est rentré en France avant la fin du tournage.

Plus d’articles TV? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)