L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Le show “Hit Parade” et ses hologrammes font revivre Cloclo et Mike Brant

Revoir les regrettés artistes Cloclo, Mike Brant, Dalida ou encore Sacha Distel sur scène, beaucoup en rêvent. Un fantasme qui n’en est plus un grâce au spectacle révolutionnaire “Hit Parade” et à ses hologrammes. Le principe? Les images sont projetées grâce à une technique innovante. Danseurs, comédiens et musiciens peuvent évoluer autour des hologrammes.

Cette comédie musicale qui vous transportera en 1975 pour participer à l’enregistrement d’une émission de télévision en direct est à découvrir le 20 avril à Forest National. Le porteur du projet, David Michel, ainsi que Yona Brand, nièce de Mike, nous en parlent.

David, faire revivre ces stars éternelles était un pari fou. Comment vous est venue l’idée? 

David: J’ai toujours été passionné par le divertissement de public en tant que producteur de spectacles. A l’époque, je produisais le show “Thriller live” qui est une comédie musicale autour de Michael Jackson. Et j’avais vu un hologramme de l’artiste au Billboard Awards à Las Vegas. Cela m’a donné envie de m’intéresser à la technologie. Tout de suite, j’ai pris mon téléphone pour appeler Claude François Jr. Je lui ai dit: “je veux faire un hologramme de ton père”.

Quelle a été sa réaction? Un tel projet peut faire peur! 

David: Il est tombé à la renverse. Il m’a dit: “écoute, si la technologie d’aujourd’hui le permet pourquoi pas! En tant que fils de Claude François, on a des droits mais aussi des devoirs notamment de mémoire par rapport aux fans.” Il n’y a rien de morbide dans tout cela. C’est simplement un nouveau moyen de faire passer une émotion au public.

Ces hologrammes ont été réalisées grâce à un tournage en motion capture, technique notamment utilisée dans Avatar de James Cameron. 

David: Tout à fait. Ce qu’on voit est une projection. On va évidemment garder une petite part de magie… C’est un tour de magie pour lequel le public ne doit pas passer son temps à se demander comment ça marche sinon il ne passera pas une bonne soirée.

S’agit-il d’un spectacle qui s’adresse à un public multi-générationnel ou uniquement aux fans de ces stars des années 70? 

David: Je vais vous raconter une anecdote. Au Palais des Congrès à Paris, il y avait une dame d’environ 75 ans qui est venue accompagnée de sa fille, 40 ans, et de sa petite-fille, 18 ans. Elle avait presque les larmes aux yeux pour plusieurs raisons. La première car elle avait retrouvé sa jeunesse. Et surtout, là, elle pouvait montrer sa jeunesse à sa petite-fille. Elle en était très fière!

Yona: Ce spectacle permet vraiment aux nouvelles générations de découvrir ces artistes à travers une technologie qui leur parle. Mais aussi de comprendre pourquoi cette époque a tant plu à leurs parents.

Aviez-vous déjà secrètement rêvé de revoir Mike sur scène, votre oncle que vous n’avez pas connu? 

Yona: Ce que m’a proposé David va au-delà de mes espérances. C’était quelque chose d’impossible. J’en ai d’abord parlé avec mon père, Zvi, qui est le frère de Mike. Notre première réflexion a été de se demander si Mike aurait aimé faire partie de cette aventure. Et oui, complètement oui, Mike était passionné par les nouvelles technologies. On était si fiers qu’il puisse être dans un spectacle novateur!

Quelle a été votre émotion lorsque Mike est apparu sur scène lors de la première de Hit Parade? 

Yona: Il y a eu plusieurs étapes à celle-ci. J’ai adoré ces 18 mois de travail autour de ce projet. Il y a eu de vrais moments de joie. L’émotion est venue après… Lorsqu’on a travaillé avec la doublure corps de Mike. Je l’ai vu de dos portant une perruque et le costume rouge très connu de Mike. Ca m’a fait un choc! Et puis il y a eu le spectacle. Dès que l’hologramme de Mike est apparu, toute la salle l’a ovationné. Là, ça m’a fait un double choc: l’amour que les gens continuent de porter à mon oncle et puis de le voir face à moi. J’en ai pleuré de joie.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Informations: 

Hit Parade – Forest National – Bruxelles
20/04/2017 à 20h
Réservations: www.sherpa.be