L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Défi du mois…

Le pari du sourire du mois dernier n'était pas évident mais a porté ses fruits. Attention, ce mois-ci, …
Le pari du sourire du mois dernier n'était pas évident mais a porté ses fruits. Attention, ce mois-ci, cela ne va pas être du gâteau non plus…

Si sourire à tout bout de champ aux inconnus m'a demandé un réel effort quotidien, ce que je voudrais réaliser ce mois-ci s'annonce encore moins évident…

Il y a quelques jours, j'ai assisté au spectacle de fin d'année d'une école de pole dance. Au delà de la performance physique et artistique, j'ai été frappée par deux choses:

1) la diversité des morphologies.  Des petites, des grandes, des minces, des rondes, des pulpeuses, des tops biches de 20 ans à la peau satinée, des mères de famille de mon âge avec des bambins qui les admiraient, incrédules, depuis les genoux de leur papa… Toutes grimpaient à la barre, sans aucune difficulté et avec le sourire!

2) le lâcher-prise. Sans mauvais jeu de mots, elles m'ont vraiment épatée ces nanas. Elles sont toutes en petites tenues, dénudant forcément les cuisses et les bras (pour bien adhérer à la barre) mais souvent aussi le ventre. Bon, ne chipotons pas, dans cette discipline, moins il y a de tissu, mieux c'est! Sur la trentaine d'élèves présentes, toutes, sauf deux, avaient de la cellulite. Oui même les jeunes. Oui, même les minces. Je ne voulais pas spécialement scruter les détails mais la lumière rasante et les mini-shorts, qui finissent souvent en strings à la fin du numéro, rendaient le fait évident… Et bien, vous savez quoi? Ca n'avait pas l'air de les tracasser le moins du monde! Elles avaient l'air parfaitement détendues et épanouies, concentrées sur leur numéro, heureuses de pratiquer leur passion devant un public médusé! Certes, elles n'étaient pas parfaites mais elles affichaient leurs corps et leurs féminités avec fierté. Alors, ce mois-ci, je les imite et j'assume!

Et vous?

Contenu des partenaires