L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty images

Parquet huilé ou verni: que choisir?

Entre l’huile et le vernis, votre cœur balance? On vous aide à y voir clair sur ces deux types de protection de parquet.

Hors de question de laisser un parquet à nu! Trafic intense, exposition à l’humidité, animaux de compagnie… Les risques auxquels il est exposé ne sont pas négligeables. Un revêtement de sol en bois doit donc être protégé pour éviter les taches, l’usure et surtout rester beau comme un sou neuf. Pour ce faire, deux options de finition s’offrent à vous: l’huile ou le vernis. Chacune présente évidemment son lot d’avantages et d’inconvénients. On vous aide à faire un choix.

Un parquet verni: résistant et facile d’entretien

Le parquet verni, aussi appelé vitrifié, est le plus courant. Après avoir poncé et nettoyé le bois, on applique plusieurs couches d’un vernis vitrificateur. Cette protection fonctionne comme un film étanche à la surface du bois. Elle est assez résistante et surtout demande peu d’entretien: un paquet verni se nettoie facilement avec une serpillière humide et il faut entretenir le vernis tous les 6 ans environ. Seul hic: le vernis confère un aspect brillant que certains peuvent trouver inesthétique et qui dénature le bois. Mais il existe désormais des finitions mates de vernis qui se rapprochent d’un parquet huilé. Autre inconvénient: en cas de rayures, il faut poncer tout le parquet pour refaire tout le vernis.

Un parquet huilé: sublime le bois et facile à rénover

Un parquet huilé s’obtient en appliquant une couche d’huile qui va nourrir et imprégner les fibres du bois. L’huile a l’avantage de donner une jolie finition satinée naturelle et de sublimer certaines essences de bois. Principal inconvénient? Il faut répéter la manœuvre tous les ans pour homogénéiser l’imprégnation du parquet. Une tâche loin d’être facile, d’autant qu’appliquer l’huile exige un peu de dextérité (lustrage à la brosse, temps de séchage, etc.). Un parquet huilé est aussi très sensible à l’eau, alors pour le nettoyer, il faut veiller à prendre une microfibre à peine humide. En revanche, il se rénove plus aisément: on peut facilement poncer une partie du parquet qui aurait été taché ou rayé, pour le huiler à nouveau.

D’autres conseils déco pour le parquet:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.