Comment aider votre enfant à rouler à vélo?

Comment aider votre enfant à rouler à vélo?
Shutterstock
Envie de faire le plus vite possible les trajets domicile-école avec votre petit à vélo. Pas toujours simple pour lui; il doit à la fois tenir en équilibre, se positionner correctement, pédaler et guider l’engin. Comment aider votre enfant à rouler comme un pro?

1. Pour l’accoutumer à chercher son équilibre…

…offrez-lui d’abord un gros camion à quatre roues, une trottinette ou une draisienne (vélo sans pédale),  sur lesquels il va se diriger en alternant les mouvements de chaque jambe, tout en dirigeant son guidon. Le tricycle et la pose de petites roues sur un vélo traditionnel, nécessitant un pédalage et guidage simultanés, peuvent être l’étape intermédiaire. Si vous lui proposez un «vrai» vélo, vérifiez que les freins soient souples et évitez le système torpédo (pédalage en arrière), une difficulté supplémentaire.

2. Premiers pas sur le vélo

  • Veillez à ce que ses pieds touchent le sol quitte à rabaisser la selle.
  • Placez-vous à sa hauteur, face à lui, et invitez-le à vous rejoindre à une certaine vitesse et sans baisser les yeux pour qu’il puisse garder son équilibre.
  • Tenez la selle d’une main et le guidon de l’autre et courez à côté de lui. Ou optez pour une barre d’apprentissage (en vente chez Décathlon). Celle-ci s’attache à l’arrière du vélo et vous permet de le contrôler si jamais il venait à se déséquilibrer.
  • Ne commencez pas trop tôt! Vers 5 – 6 ans, il dispose des compétences motrices pour rouler seul, mais c’est bien plus tard, vers 9 -10 ans, que l’écolier dispose des capacités neuro-visuelles indispensables pour rouler en rue: évaluer les distances, la vitesse à laquelle arrive une voiture et développer des réflexes destinés à prévenir le danger.

Si le trajet domicile-école à vélo vous branche, 6 raisons d’aller au boulot à vélo devrait aussi vous intéresser. Un vélo nickel propre en 8 étapes, aussi peut-être…

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)