Témoignages: « Le baiser qui m’a le plus marquée »

Témoignages: "Le baiser qui m’a le plus marquée"
Getty Images

Que ce soit notre premier baiser, le dernier que l’on ait donné, celui que l’on nous a volé ou qui nous a mises un peu mal à l’aise… On a toutes le souvenir d’un baiser qui a marqué notre vie de femme.

À l’occasion de la Journée mondiale du baiser, quelques lectrices partagent avec nous le souvenir assez intime d’un baiser dont elles se souviendront toute leur vie.

On a toutes un baiser qui a marqué notre vie

Elles vont vous faire rire, vous rendre nostalgique ou vous émouvoir… Mais leurs témoignages ne vous laisseront pas indifférentes!

« Le premier smack »

Justine nous raconte le souvenir de son premier baiser: « Ce n’est certainement pas le plus beau, mais je dirais que le baiser le plus mignon que j’ai vécu est mon premier baiser. J’avais 11 ans, c’était le jour de la fancy-fair et pour clôturer ces années de primaire, nous nous étions donnés rendez-vous sous l’escalier de la salle de gym avec mon petit amoureux de l’époque, pour notre premier bisou. On était un peu gênés, alors on a compté jusqu’à trois et ‘pouf’, nos deux lèvres se sont touchées moins d’une seconde. Je ne me rappelle pas du bisou en lui-même, mais surtout du stress énorme qu’il a engendré! ».

« Elle a rendu son dernier souffle quelques minutes plus tard »

Pour Christelle, c’est le dernier baiser qu’elle a donné à sa grand-mère qui l’a marquée le plus: « On peut dire que c’est elle qui m’a élevée… Alors avant qu’elle ne décède, je l’ai embrassée et je lui ai dit qu’elle pouvait partir en paix, que je l’aimais plus que tout et que c’était grâce à elle que j’étais devenue quelqu’un de bien… Un moment très dur, mais rempli d’amour. Elle a rendu son dernier souffle quelques minutes plus tard ».

« On va arrêter de tourner autour du pot »

Louise nous explique le premier baiser avec l’homme qui partage sa vie: « Cela faisait un moment que l’on se tournait autour, mais sans concrétiser. Un jour, il m’a dit ‘bon, on va arrêter de tourner autour du pot’, puis il m’a embrassée. C’était il y a 3 ans et depuis, nous ne nous sommes plus quittés ».

« Il a sorti sa grosse langue visqueuse »

Amanda s’amuse d’un baiser… pas tout à fait réussi: « J’étais ado, en vacances, et je suis tombée amoureuse d’un garçon. Un soir, il est venu pour m’embrasser, et alors que je m’attendais à un moment super romantique, il a sorti son énorme langue visqueuse un mètre avant d’arriver à ma bouche… Je m’en rappellerai toute ma vie! ».

« Cette odeur si particulière »

Audrey se rappelera toujours du premier baiser qu’elle a donné à sa fille, le jour de sa naissance: « Elle était à peine sortie de mon ventre. Je l’ai sentie vivante, avec cette odeur et cette chaleur si particulière. C’est mon plus beau souvenir, sous les yeux d’un papa ému et de sage-femmes heureuses pour nous ».

« Les hommes, il faut tout leur dire! »

Pour Emelyne, c’est le premier baiser qu’elle a partagé avec son chéri qui l’a le plus marquée: « Cela peut sembler cliché, mais je me souviens parfaitement du premier baiser que j’ai partagé avec mon copain. Nous étions jeunes, timides et nous avions peu d’expérience. Du coup, il a fallu le temps pour que l’un de nous fasse le premier pas! C’est finalement moi qui lui ai dit explicitement que je n’étais pas contre le fait que l’on s’embrasse, pour l’encourager. Ah, les hommes, il faut tout leur dire! ».

« C’est lui qui est venu spontanément »

Rosy est maman d’un petit garçon autiste: « Le premier bisou de mon fils est celui qui a le plus marqué ma vie. Il est autiste et ne supporte pas d’être touché… et pourtant, un jour, alors qu’il avait 5 ans, c’est lui qui est venu spontanément. Depuis, il me couvre de bisous tous les jours ».

« Quelques jours plus tard, il décédait d’une arythmie cardiaque »

Sophie nous partage avec émotion le dernier baiser qu’elle a reçu de son papa: « J’allais rendre visite à mes parents. Mon papa est entré dans le salon alors que j’étais déjà assise dans le fauteuil. Il s’est placé derrière moi, m’a saluée et m’a embrasséesur le front. C’était un baiser qui pouvait paraître anodin, si ce n’est que ce fut le dernier que mon papa m’ait donné. Quelques jours plus tard, il décédait d’une arythmie cardiaque ».

Plus de témoignages de lectrices

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)