L’hymen, la fin du mythe? La science nous le prouve

L'hymen, la fin du mythe? La science nous le prouve
Capture d'écran TEDx

Deux futures médecins et conseillères en santé sexuelle ont démenti tout ce qui pouvait se dire autour de l’hymen lors d’une conférence TEDx. Non, l’hymen n’est pas une sorte de cerceau qui protège l’entrée du vagin. Non, les femmes ne saignent pas toujours lors de leur premier rapport sexuel.

Nina Dølvik Brochmann et Ellen Støkken Dahl sont encore étudiantes, mais ont bien envie de montrer au monde entier que les mythes qui persistent autour de l’hymen et de la virginité sont totalement faux. Explications.

Des mythes, toujours des mythes

Au début de leur exposé, les deux scientifiques rappellent les deux mythes qui pourrissent la vie de nombreuses femmes. Le premier: du sang s’échappe lorsque l’hymen se déchire lors du premier rapport sexuel. S’il n’y a pas de sang sur les draps, la femme n’est pas vierge. « Malheur à elle », pourrait-on entendre dans certaines cultures… Triste réalité.

Le deuxième découle du premier. Quand l’hymen se rompt, il disparaît ou se modifie. Et donc, si ces deux mythes ne sont pas réunis, nous pourrions très facilement savoir qu’une femme est vierge. En réalité, cela est un peu plus compliqué.

« Ces mythes vivent depuis des siècles. Ils ont une importance culturelle. Ils ont été utilisés comme un instrument puissant pour contrôler la sexualité des femmes, dans à peu près toutes les cultures et à toutes les époques », confie Nina Dølvik Brochmann lors de la conférence TEDx. La jeune femme explique que si le sang ne se voit pas lors d’un premier rapport, la virginité de la femme est mise en doute. « Elle sera humiliée, blessée et, dans le pire des cas, soumise au crime d’honneur si elle ne saigne pas lors de la nuit de noces ». Elle se verra infliger des tests de virginité dégradants pour espérer sauver sa réputation.

Des croyances qui sèment la peur

De nombreuses femmes mettent tout en place pour être certaines de saigner lors de leur premier rapport sexuel et être sûres de ne subir aucun soupçon. Elles ont recours à la chirurgie, elles emportent avec elle des ampoules de sang à casser discrètement sur les draps, elles vont même jusqu’à acheter des faux hymens en ligne… « Les filles ont peur en faisant du sport, en jouant, en utilisant un tampon ou lors d’une activité sexuelle », précise Ellen Støkken Dahl. Leur liberté est finalement fortement réduite.

Quelques mots sur l’hymen

Généralement, on identifie l’hymen comme un cerceau couvrant l’ouverture vaginale, « et on associe cela à quelque chose de destructible, que l’on peut percer comme un film plastique ». En réalité, l’hymen ressemble plus à un chouchou élastique. « L’hymen est un ensemble de tissus saillants à l’ouverture externe du vagin. En général, il a la forme d’un beignet ou d’une demi-lune avec un grand trou central, mais sa forme varie beaucoup, il peut y avoir plusieurs trous, des lobes… », décrit Nina Dølvik Brochmann. C’est ce très grand nombre de variations qui rend si difficile la réalisation d’un test de virginité.

L’hymen ne se déchire pas systématiquement

Les scientifiques rétablissent la vérité, l’hymen ne se brise pas toujours. « L’hymen, comme le chouchou, peut s’étirer, il est très élastique. Chez certaines femmes, l’hymen sera suffisamment élastique pour supporter un rapport sexuel sans subir de dégâts. Pour d’autres, il peut se déchirer mais légèrement, juste pour faire de la place au pénis, mais cela ne le fera pas disparaître », poursuit Ellen Støkken Dahl. En 1906, une médecin norvégienne a observé les parties génitales d’une prostituée d’âge moyen et il s’est avéré que ses organes étaient intactes, son hymen n’avait jamais été endommagé.

On ne peut donc nullement juger de la virginité d’une femme sur base d’un examen de l’hymen, en concluent les deux jeunes étudiantes en médecine. Bien qu’elles mettent en avant cette anatomie de l’hymen, elles sont conscientes qu’il faudra du temps avant de déconstruire toutes les croyances qui tournent autour de ce « chouchou ».

Découvrez dans cette vidéo l’entièreté de leur exposé.

 

Ces trois articles sexo devraient également vous plaire

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)