Témoignage: “Notre fille n’est pas rêveuse, elle fait des absences épileptiques”

Témoignage: "Notre fille n'est pas rêveuse, elle fait des absences épileptiques"
© Getty Images

Lorsqu’on parle d’épilepsie, la première image qui nous vient à l’esprit est celle d’une personne à terre en train de convulser. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il existe d’autres formes d’épilepsie, plus silencieuses: les absences épileptiques. 

July est la maman de Léontine, 6 ans et demi. Une petite fille qui souffre d’une forme d’épilepsie dont on parle peu: les absences épileptiques, pathologie qui se caractérise par des absences de quelques secondes, laissant croire à un moment d’égarement. Mais ce qui se joue derrière ces absences est bien plus sérieux: de petites décharges électriques sont émises de manière répétée et dysfonctionnelle par le cortex cérébral, paralysant totalement l’enfant pendant quelques secondes.

“Personne ne me croyait”

“Au début, je trouvais le comportement de ma fille quelque peu étrange par moment: lorsqu’elle jouait ou parlait, cela lui arrivait souvent de stopper net ses activités, son regard fixé en l’air pendant l’espace de quelques secondes, avant de recommencer à jouer, comme si de rien n’était. Mais j’étais la seule à remarquer ces instants de flottement, car ni ses professeurs, ni la nounou ne relevaient quelque chose de particulier. Son papa disait qu’elle était certainement dans ses rêves, et mon entourage trouvait que j’étais beaucoup trop anxieuse”.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Plus de témoignages de femmes

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)