La luminothérapie en 7 questions

La luminothérapie en 7 questions
Getty Images

Quand les jours raccourcissent et que la luminosité baisse, le moral en pâtit. Dans des cas extrêmes, cela entraîne une dépression saisonnière. Pour la soigner, la lumière est un excellent médicament.

En hiver, l’idéal est de faire régulièrement des “bains” de lumière naturelle. Si le ciel est gris, la luminothérapie est une bonne alternative. Mais convient-elle à tout le monde? Et existe-t-il des contre-indications?

La luminothérapie en 7 questions

  • Un traitement de luminothérapie, ça consiste à s’exposer?
    Oui, mais pas comme pour bronzer. Ici, ce n’est pas la peau, mais bien la rétine qui doit être exposée à une lumière intense (de 2500 à 10.000 lux, le lux étant l’unité  d’éclairement), à spectre complet, mais sans ultraviolets ni infrarouges.
  • Quand faut-il “prendre” ce traitement?
    De préférence le matin, à l’heure du petit-déjeuner.
  • Combien de temps faut-il s’exposer?
    Entre 1/2 h et 1 h selon la puissance de l’appareil de luminothérapie utilisé. Vous avez le choix entre les lampes en forme d’écran plat, les casques, plus proches de l’œil, et les lunettes ou luminettes, développées par une spin-off de l’Université de Liège (plus d’infos sur www.lucimed.com).
  • Où acheter un appareil de luminothérapie?
    De préférence en pharmacie plutôt que sur Internet, où la qualité n’est pas garantie.
  • La luminothérapie présente-t-elle des risques?
    Utilisée à tort et à travers (trop longtemps, quand la nuit tombe), elle peut entraîner une gêne visuelle, des nausées et des céphalées. Elle ne sera en outre efficace que chez les sujets sensibles à la dépression saisonnière, dont l’humeur baisse essentiellement en automne-hiver. Maniaco-dépression et bipolarité ne se soignent pas grâce à la luminothérapie.
  • La luminothérapie peut-elle être utilisée de façon préventive?
    C’est même recommandé. L’idéal est de commencer le traitement dès le mois de septembre, voire fin août.
  • La luminothérapie peut-elle aller de pair avec l’administration d’antidépresseurs?
    Les bienfaits de la luminothérapie se font généralement sentir dans les cinq jours. Lorsque la dépression saisonnière est très sévère, des antidépresseurs peuvent être prescrits parallèlement par un médecin.

Plus d’articles pour être en forme cet hiver

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)