Accouchement provoqué: des risques?

Accouchement provoqué: des risques?
En Belgique, plus d’une naissance sur trois est provoquée, que ce soit pour des raisons médicales ou pour des raisons pratiques. Quels sont les riques?

Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a fait état, il y a quelques semaines, de ses réserves. L’accouchement provoqué peut non seulement engendrer des douleurs plus vives, mais, en plus, la probabilité de césarienne s’avère plus grande si le col de la matrice n’est pas prêt.

Enfin, à l’heure actuelle, nul ne sait quelles sont exactement les conséquences pour le bébé. Aussi, les experts le déconseillent-ils entre 39 et 41 semaines, pour des raisons purement organisationnelles.

(Source: La Libre Belgique, octobre 2010)

 

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)