Quels sont les risques de la consommation d’alcool pendant la grossesse?

Quels sont les risques de la consommation d'alcool pendant la grossesse?
©Istock

On ne le dira jamais assez, il est vivement recommandé aux femmes enceintes de dire non à la consommation d’alcool pendant la grossesse. Mais pourquoi est-ce vraiment déconseillé? Explication du syndrome d’alcoolisation fœtale.

Même si les avis divergent sur la quantité d’alcool qui est néfaste pour le fœtus et son développement, tous les spécialistes déconseillent l’absorption d’alcool pendant la grossesse. Cependant, une récente étude menée par l’organisme Santé publique France révèle que rien qu’en France, un bébé sur trois naît avec une complication issue de la consommation d’alcool pendant la grossesse.

Quels sont les risques de l’alcool pendant la grossesse?

Même si l’on ne peut passer à côté de ces recommandations, de nombreuses mères ne savent pas exactement les risques encourus pour la santé de leur bébé lorsqu’elles consomment de l’alcool.

L’alcool, qui atteint le placenta par le sang, se répand rapidement dans l’ensemble des fluides corporels ainsi que dans le sang de bébé, qui sera alors victime du même taux d’alcoolémie que sa mère. Ce qui risque d’entraîner:

  • La vasoconstriction, c’est-à-dire la diminution du diamètre des vaisseaux sanguins, qui sont les principaux canaux de nourriture d’un fœtus. Ce qui peut entraîner un retard, parfois important, de croissance irréversible chez votre bébé.
  • Des troubles du sommeil, de l’irritabilité et des pleurs persistants après la naissance.
  • Un développement défaillant des organes, lorsque l’on boit de l’alcool au cours des 12 premières semaines de grossesse.
  • Un bébé souffrant du syndrome d’alcoolisation fœtale.

Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisation fœtale?

Le syndrome d’alcoolisation fœtale est la conséquence directe de la consommation plus ou moins excessive d’alcool pendant la grossesse, qui peut avoir de graves conséquences sur la santé du bébé:

  • Un retard de croissance important du bébé.
  • Un développement intellectuel retardé et des risques de handicap mentaux.
  • Des problèmes cognitifs et psychosociaux, comme des troubles d’apprentissage et problèmes de mémoire.

Si vous avez envie de boire un verre, privilégiez plutôt les préparations sans alcool, comme la bière 0% ou le vin sans alcool.

Quid de l’alcool lors de l’allaitement?

Même si vous vous êtes abstenue de boire de l’alcool pendant votre grossesse et que vous rêvez d’un bon Mojito, il vous faudra encore patienter quelques semaines avant de déguster votre alcool préféré si vous allaitez. L’alcool passant directement dans le lait maternel, vous ne serez pas la seule à voir votre taux d’alcoolémie augmenter.

Et même si les médecins sont généralement plus tolérants vis-à-vis des mamans qui s’octroient un petit verre de temps en temps alors qu’elles allaitent, il est important de limiter le plus possible la consommation l’alcool quand on allaite, et d’attendre minimum 2h avant de donner la tétée à bébé.

Vous souhaitez en savoir plus sur la grossesse et l’allaitement? Vous aimerez également ces articles

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)