L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Combien de ces mots connaissez-vous? © Budgeron Bach/Pexels

Relations: 13 termes à connaître pour être dans le game

Par Justine Leupe

De nouvelles tendances envahissent chaque jour le monde des relations amoureuses. Des termes que les célibataires et les personnes en couple devraient connaître pour tout comprendre de leur situation. Parmi les 13 mots qui suivent, combien en connaissez-vous?

L’application de rencontre Fruitz a élaboré un dico du dating pour poser des mots et des définitions sur les relations actuelles. Ces termes permettent de répondre aux questions: “Mais vous en êtes où, au juste?”, “Est-ce que cette histoire va te mener quelque part?”, “Tu as été clair(e) dans la relation que tu cherchais?”…

Parlez-vous ce langage de l’amour?

Vous êtes en période de dating? Vous avez un coup de cœur pour quelqu’un? Même en couple, vous ne savez plus vraiment où vous en êtes? Peut-être que ces treize mots vous aideront à comprendre la situation que vous vivez.

Situationship ou l’art de créer une romance

La situationship se trouve entre la relation de couple exclusive et la relation éphémère. Les partenaires explorent leur relation sans pression et sans mettre de nom ou d’étiquette sur ce qu’ils vivent. Ce n’est pas rien, mais ce n’est pas tout non plus.

Deepliking ou l’art de swiper jusqu’en 2012

Le deepliking (le fait de liker énormément), c’est quand vous ressentez un petit quelque chose pour quelqu’un rencontré en ligne et que, pour lui faire savoir, vous usez et abusez des likes, des smileys et des réactions à ses stories. Pour vraiment montrer votre intérêt, vous scrollez jusqu’à ses premières photos et vous indiquez par un petit pouce ou un cœur que vous êtes passée par-là. Bien que beaucoup swipent jusqu’à la dernière photo, rares sont ceux qui osent montrer qu’ils sont allés aussi loin dans leur enquête. Vous, vous osez: la preuve ultime que vous êtes sous le charme.

Breadcrumbing ou l’art de maintenir un petit quelque chose

Les breadcrumbs signifiant “miettes de pain”, le terme breadcrumbing s’apparente à la technique du “Petit Poucet”. Vous offrez à l’autre juste assez de “miettes” – votre temps, votre affection, votre énergie… – pour qu’il ou elle reste dans votre vie. Mais vous ne faites pas d’efforts pour entrer dans ou construire la relation. Vous entretenez les échanges grâce à des messages et des interactions régulières mais cela ne mènera souvent nulle part. Ne restez pas bloqué(e) dans une relation faite de miettes!

Hardballing ou l’art de la clareté

La traduction de hardballing? “Dur à cuire”. Dans le milieu des applications de rencontre, elle décrit la notion d’être clair(e) sur ses attentes en matière de relation et de l’indiquer sur son profil. Les deux personnes sont donc au courant de ce que l’autre recherche: le grand amour, un plan cul, une relation sans pression… Pas de mauvaise surprise!

Beige flags ou l’art de s’ennuyer

Après les red flags (il faut partir!) ou les green flags (de beaux avantages pour construire une relation), bienvenue aux beige flags ou drapeaux beiges. Ces derniers indiquent qu’une personne est probablement trop ennuyeuse pour vous. En parcourant ses centres d’intérêts, la liste de ses qualités et défauts, vous sentez déjà que cette personne ne vous correspondra pas parce qu’elle manquera de folie pour vous.

Gatsbying ou l’art de se faire remarquer

Gatsby le magnifique est connu pour organiser de grandes fêtes démesurées chez lui, dans le but d’attirer le regard de Daisy, celle qu’il aime. Le Gatsbying, c’est l’idée de se faire remarquer sur les réseaux par la personne fréquentée: en postant des stories, des selfies, en répondant à des commentaires… Attention à ne pas en faire trop et à rester vous-même. Se faire passer pour quelqu’un que vous n’êtes pas est toujours une mauvaise idée.

Orbiting ou l’art de graviter sans interaction

Orbiting, traduit littéralement par “en orbite”, correspond en astronomie à la trajectoire d’un corps céleste autour de sa planète. L’orbiting en dating, c’est lorsqu’une personne que vous avez fréquentée vous garde “en orbite” ou lorsque c’est vous qui gardez cette personne proche de vous, grâce à des contacts non directs. Vous montrez que vous regardez ses stories, vous aimez ses photos… mais aucune interaction directe n’a lieu.

Haunting ou l’art de se détacher mais pas vraiment

Le haunting (pour hanté en français) est un dérivé du “ghosting”, c’est-à-dire le principe de couper les ponts du jour au lendemain sans justification. Le haunting est plus subtil, les deux personnes n’interagissent plus et ne communiquent plus, sans s’en donner la raison, mais elles continuent à montrer de l’intérêt via les réseaux, en likant de temps en temps un post Instagram, par exemple.

Groundhogging ou l’art de sortir de sa zone de confort

Le concept de groundhogging veut lutter contre vos mauvaises habitudes. Vous avez tendance à être attirée par les mauvaises personnes et vos histoires se terminent généralement mal? Pourtant, à chaque fois, vous y croyez. Pour éviter le “groundhogging”, dirigez-vous vers des profils qui de prime abord ne vous attirent pas. Peut-être que cette personne se révélera être une bonne surprise. Groundhog signifie marmotte, ce qui voudrait dire que vous faites votre “marmotte” en ne sortant jamais de votre zone de confort: soyez ouverte d’esprit.

Monkeying ou l’art d’enchaîner les histoires

Le terme monkeying puise sa définition dans le fait qu’un singe passe de branche en branche sans jamais s’arrêter. Un peu comme cette personne, que vous êtes peut-être, qui ne sait pas se fixer et qui passe facilement d’une relation à une autre, sans faire de pause. Sachez qu’en prenant le temps de connaître une personne vous allez peut-être vouloir approfondir une relation que vous pensiez superficielle.

Pocketing ou l’art de la non-officialisation

Le pocketing (mise en poche) c’est le début d’une histoire, mais vous souhaitez y aller “piano piano”. Vous avez eu plusieurs dates, tout se passe bien, vous vous appréciez, des sentiments naissent. Mais lorsqu’il s’agit de franchir le cap de l’officialisation auprès des amis ou des proches, pour votre partenaire, une bonne excuse est toujours évoquée. Laissez le temps faire les choses…

Slow dating ou l’art de prendre son temps

Avant de tomber fou amoureux, vous prenez le temps de vous apprivoiser. Le slow dating est réservé à ceux qui recherchent une relation sérieuse. Coup d’un soir, s’abstenir!

Benching ou l’art de l’incertitude

Benching vient du mot “bench” qui veut dire “mettre quelqu’un sur la touche”. En gros, c’est donner de faux espoirs à quelqu’un. Vous fréquentez quelqu’un, vous vous projetez un minimum avec cette personne sans être totalement convaincue. Vous êtes tiraillée entre continuer cette relation ou y mettre un terme. Et comme vous ne savez pas trop, vous optez pour le “benching”: vous catégorisez cette personne dans la case “peut-être”. Elle est toujours dans votre tête, mais vous allez tâter d’autres terrains.

Nos conseils en matière de dating

Recettes, mode, déco, sexo, astro: suivez nos actus sur Facebook et Instagram. En exclu: nos derniers articles via Messenger.

Contenu des partenaires