La vie en colocation est-elle réservée aux jeunes?

La vie en colocation est-elle réservée aux jeunes?

Le concept de vie en colocation a pendant longtemps été associé aux jeunes qui vivent en kot pendant leurs études. Mais à l’heure de l’augmentation des loyers et du prix des propriétés, la vie en communauté séduit de plus en plus de profils. Jeunes salariés, personnes divorcées ou arrivant seules de l’étranger, seniors… chacun peut désormais y trouver son compte.

Mais pourquoi cet engouement soudain? Nous avons tenté de comprendre ce qui motivait de plus en plus de monde à renoncer à une part de leur intimité pour partager leur vie avec d’autres.

Diviser son budget logement

Si certaines personnes décident spontanément de vivre en communauté, cette alternative s’impose pour d’autres comme une solution peu coûteuse face aux loyers parfois exorbitants qu’imposent les propriétaires. Diviser la note en fin de mois permet aussi d’avoir accès à des propriétés auxquelles vous n’auriez même pas pu penser si vous étiez seule. Espaces plus spacieux, plus modernes, avec jardin ou terrasse par exemple…. de nouvelles portes s’ouvrent à vous! En vivant avec d’autres personnes, on peut donc se permettre de vivre dans un logement plus grand, plus convivial, et le tout, même avec un mini budget.

Éviter la solitude

Si pour certains la solitude est synonyme d’intimité, pour d’autres, elle peut être une source d’angoisse. La vie en communauté peut également être une bonne solution pour les personnes âgées se retrouvant seules, les personnes divorcées, ou encore celles qui arrivent seules de l’étranger. Fini les soirées passées seule devant la télévision avec le pot de glace que l’on mange à la cuillère. Vous êtes nouvelle dans le coin? La vie en colocation est le meilleur moyen de rencontrer du monde et se sentir directement à l’aise.

Répondre aux exigeances du propriétaire

Vous entrez tout juste dans la vie active et vous avez des difficultés à convaincre les propriétaires de votre stabilité économique? Sachez que votre profil sera plus facilement accepté par le propriétaire en communauté. Il sera par contre primordial de séduire vos futurs colocataires. En effet, c’est souvent ces derniers qui décident si, oui ou non, ils désirent partager leur vie avec vous. Il faudra donc que vous leur donniez bonne impression lors de votre première visite.

Face au succès grandissant de ce mode de vie, de nombreux types de colocation voient le jour: cohabitations intergénérationnelles, entre séniors, colocs pour familles monoparentales… il existe même des colocations réservées aux femmes!

Tentant n’est-ce pas? Mais avant de sauter le pas, n’oubliez pas de peser le pour et le contre, et d’identifier si votre personnalité s’y prête. Si partager sa vie avec d’autres comporte certains avantages, cela nécessite aussi de faire des compromis, d’être capable de communiquer, et d’être enclin à s’ouvrir aux autres et à respecter les volontés de chacun, et à participer aux tâches ménagères.

Ceci devrait également vous plaire:

Immobilier: j’achète ou pas?

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)