3 questions à Virginie Van Lierde, initiatrice de “Trace ton cercle”

3 questions à Virginie Van Lierde, initiatrice de "Trace ton cercle"
© Facebook/ Trace ton cercle

Femme et maman engagée, Virginie Van Lierde a créé avec Philippe de Menten l’opération “Trace ton cercle”, politique et pacifiste. Son but? Rassembler toutes les générations chaque dimanche pour faire entendre la souffrance des jeunes.

Psychologues, parents, enseignants… sont unanimes: la santé mentale des adolescents et des jeunes adultes est trop lourdement impactée par les mesures sanitaires et l’absence de liens sociaux. Le 9 février dernier, 260 spécialistes de la santé suppliaient nos ministres de prendre en compte la détresse psychologique des jeunes par le biais d’une lettre publiée sur le site de “La Libre”. Mais le gouvernement fait la sourde oreille et s’en tient à un déconfinement extrêmement lent, sans qu’aucune mesure réelle ne soit prise pour venir en aide aux jeunes Belges.

Lasse de ne pas voir les choses bouger, Virginie Van Lierde, mère de famille de 44 ans, a décidé de faire entendre la voix des citoyens. Elle a lancé avec Philippe de Menten (lui aussi lanceur d’alerte) l’opération “Trace ton cercle”, un mouvement qui se veut citoyen, pacifiste mais surtout politique. Et leurs revendications sont claires: qu’on mette en place des mesures adaptées aux besoins psychologiques et physiologiques des adolescents au plus vite!

“Les mesures sont disproportionnées et dangereuses”

Pour Femmes d’Aujourd’hui, la militante a tiré le portrait de “Trace ton cercle” en trois points.

“Virginie, que cherchez-vous à dénoncer par cette action?”

“En tant que mère de deux adolescentes, mais aussi en tant que personne très impliquée dans la vie culturelle et associative, je ne fais que rencontrer des jeunes au bout du rouleau psychologiquement. Certes, l’épidémie est à prendre au sérieux, mais aujourd’hui, l’urgence est ailleurs: c’est la santé mentale de nos jeunes que nous devons sauver. Or, malgré la sonnette d’alarme tirée par un nombre important de spécialistes, le gouvernement continue de faire comme s’il ne voyait pas et n’entendait pas. Les décideurs s’entêtent avec des mesures qui vont à l’encontre des besoins neurologiques et psychologiques des plus jeunes. Avec cette action, notre souhait est de mener le plus haut possible la voix des adolescents, et de dire stop aux mesures actuelles.

“Trace ton cercle” demande qu’on déconfine purement et simplement les jeunes:

  • Qu’ils puissent retourner à l’école en présentiel, à temps plein.
  • Que les activités extra-scolaires soient rouvertes sans restriction à l’extérieur, et avec un nombre limité à l’intérieur.
  • Que la bulle de contacts soit augmentée.
  • Qu’ils puissent retrouver un éveil culturel.
  • Que les entreprises puissent réengager des stagiaires.

“Jusqu’où comptez-vous mener la voix des jeunes?”

“Le plus loin possible tant qu’elle ne sera pas entendue. On va aller voir les politiciens pour leur faire prendre comprendre que la santé mentale des jeunes est au plus mal et leur demander que le curseur bouge, que la jeunesse soit enfin prise en compte”.

Virginie Van Lierde, Philippe de Menten et plusieurs jeunes ont d’ailleurs eu rendez-vous avec Valérie Glatigny ce mardi 23 février pour tenter de sensibiliser la ministre de l’enseignement supérieur aux problèmes de santé mentale et de décrochage scolaire dont souffrent les jeunes en ces temps de crise. “Nous avons d’autres rendez-vous dans les semaines qui viennent. Nous verrons ensuite si nous sommes entendus ou si d’autres actions sont nécessaires”, nous précise la militante. Elle nous explique également que les actions de rassemblements auront lieu un peu partout en Belgique chaque dimanche à 11h, et ce, jusqu’au 21 mars 2020.

“Qu’attendez-vous concrètement de votre action?”

“Redonner confiance à nos jeunes: confiance en la société, en la politique, en l’école… Et puis leur montrer que la vie a du sens. On veut rallumer la lumière dans leurs yeux, qu’ils se sentent enfin écoutés, compris et épaulés. On veut leur dire qu’ils ne sont pas seuls et qu’on va les aider en se faisant leur porte-parole”.

Pour en savoir plus sur cette action citoyenne, rendez-vous sur le groupe Facebook de “Trace ton cercle”.

Plus d’articles pour aller mieux

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)