Le perçage vertical: la tendance qui envahit les réseaux sociaux

Le perçage vertical: la tendance qui envahit les réseaux sociaux
Unsplash/Jasmin Chew

Adepte de l’accumulation de piercings ou non, le perçage vertical pourrait bien vous donner l’envie de multiplier les petits trous. Gros plan sur cette tendance qui va transformer votre oreille en œuvre d’art.

Permettant de composer des looks à la fois chics et originaux, cette nouvelle tendance qui fait passer le perçage du lobe à un niveau supérieur (littéralement) en fait rêver plus d’une. Oui mais voilà, elle ne convient pas à toutes les oreilles! On fait le point avec Evelyne Lechat, gérante du bar à bijoux Youpla à Liège.

Le perçage vertical, c’est quoi?

Ce type de perçage consiste à placer un second bijou, non pas à côté du premier (comme on a toujours eu l’habitude de le faire), mais juste au-dessus de celui-ci. Une excellente solution pour équilibrer un premier trou qui n’a pas été placé correctement ou pour compléter sa collection de piercings.

Mon lobe est-il assez grand?

Pour que ce soit joli, il faut que ça respire, nous explique Evelyne: “Assurez-vous qu’il y ait un espace d’au moins 4 ou 5 millimètres au-dessus du premier trou. Si les bijoux sont trop rapprochés, on aura l’impression qu’ils se touchent. Or, on veut justement qu’il y ait un petit écart entre les deux”.

Par conséquent, la perceuse utilisée pour ce deuxième trou devra être la plus discrète possible: “Chez Youpla, on utilise un petit brillant de 2 millimètres. Il ne faudrait pas que ce soit plus gros, à moins d’avoir un grand lobe”, ajoute la Liégeoise. “La plupart du temps, nos clientes gardent ce bijou par la suite parce qu’il va avec à peu près tout et qu’il est de très bonne qualité”.

Ça fait mal?

Aucun souci à se faire à ce niveau-là: le perçage vertical n’est pas plus douloureux qu’un premier trou. “On le réalise au pistolet et la cicatrisation se passe généralement très bien puisqu’on ne touche pas au cartilage”, rassure la gérante. Tout le monde peut donc s’y essayer, même celles qui ne sont pas adeptes des perçages multiples. “On remarque d’ailleurs que ce type de perçage plaît aussi aux personnes qui ont un style plutôt classique ou qui ne sont pas fan de piercings de prime abord”.

Un trou condamné

C’est super joli, ça ne fait pas trop mal, ça cicatrise bien et c’est économique puisque la perceuse est faite pour durer… Bref, ça fait rêver! Un bémol cependant: “Il faut savoir qu’en réalisant ce perçage, on condamne en quelque sorte le premier trou. En effet, on ne pourra plus y placer de puces trop volumineuses ou de boucles qui remontent sur le lobe, puisqu’elles toucheront toujours le bijou du haut”, prévient la professionnelle.

Avec quoi l’associer?

Mais du coup, on porte quoi sous la perceuse du haut? “Il n’y a pas de règle à proprement parler. Mais je trouve cela adorable avec un petit anneau ou une créole toute fine au bout de laquelle on fait pendre quelque chose”.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Mon lobe est trop petit: je fais quoi?

Après avoir mesuré votre lobe, vous constatez qu’il vous manque quelques millimètres? Vous pouvez quand même réaliser le perçage vertical, mais le résultat risque d’être moins aéré et donc moins joli. Si vous avez déjà deux trous, une autre solution s’offre à vous: “Quand il n’y a pas la place, on peut aussi réaliser un perçage en triangle”, nous dit Evelyne. “Il consiste à percer un troisième trou en hauteur, entre le premier et le deuxième”, comme sur l’image ci-dessous. Dans tous les cas, mieux vaut suivre les conseils de votre perceur!

Lisez aussi ceci:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)