L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© Getty Images

Ces 10 phrases irritantes qu’il faut éviter de dire à une femme enceinte

On peut parfois faire preuve de beaucoup de maladresse quand on s'adresse à une femme enceinte. Voici le flop 10 des phrases qui ont l'art d'agacer les futures mamans, et qu'il vaut donc mieux éviter.

Toutes les femmes enceintes ont déjà dû faire face, au moins une fois au cours de leur grossesse, à des remarques inappropriées. Mais qu’ils soient dits par pure maladresse, simple manque de tact ou d’éducation, certains propos peuvent irriter ou même blesser.

10 phrases qu’une future maman ne devrait jamais entendre

Vous avez dans votre entourage des mamans en devenir? On vous souffle à l’oreille 10 phrases à bannir de vos conversations.

1. « Vous êtes contents? »

Si cette question semble a priori inoffensive, elle est pour le moins indiscrète: déjà parce que la réponse paraît évidente, dans une société où l’accès à la contraception permet de mieux gérer les naissances. Mais surtout, la future maman pourrait mal interpréter ces propos et penser que vous cherchez à savoir si l’enfant est désiré ou non. Bref, une question qui engendre le malaise, à éviter à tout prix!

2. « Eh bien, tu as bon appétit dis-moi »

Dans la catégorie « questions gênantes », celle-ci n’est pas mal non plus. Non seulement, cela signifie que vous observez et jugez sans honte la quantité de nourriture dont a besoin la future maman. Mais surtout, vous n’êtes pas spécialiste de la santé. Eux seuls savent ce qui est bon ou pas pour elle. Sachez une chose: l’alimentation durant la grossesse est particulièrement contrôlée, inutile donc d’en ajouter une couche.

3. « On dirait que c’est pour bientôt! »

Par ces quelques mots, vous émettez un jugement sur le physique de la femme enceinte. Ils sous-entendent en effet que la maman en devenir a pris, selon vous, beaucoup de poids. De quoi générer un malaise immédiat, en particulier si la personne en face de vous gère mal l’image qu’elle a d’elle pendant sa grossesse.

4. « Profite bien parce qu’après, les ennuis commencent »

Si une femme a pris la décision de faire un enfant, c’est qu’elle a également décidé d’en assumer les conséquences, quelles qu’elles soient. Elle se sent prête et n’a pas envie de s’entendre dire tous les jours à quel point son avenir sera difficile. Ces propos loin d’être rassurants risqueraient de la stresser.

5. « Tu comptes allaiter? »

Une autre question indiscrète qui risque de lancer un débat futile et de soulever des critiques qui n’ont pas lieu d’être. Qu’elle choisisse de donner le sein ou le biberon à son bébé ne regarde qu’elle.

6. « Pas trop difficile la grossesse? »

L’imaginaire collectif aime à penser que les femmes enceintes sont fragiles ou encourent un danger permanent. Malgré tous les maux liés à la grossesse et les potentielles grossesses « à risque », être enceinte n’est ni un problème ni une maladie. Pas d’inquiétude à avoir, c’est une femme forte. En cas de besoin, elle s’exprimera.

7. « Moi, quand j’étais enceinte… »

Quand on a en face de nous une femme sur le point de donner la vie, la tentation de partager sa propre expérience est souvent grande. Mais à moins qu’elle ne s’y intéresse vraiment, il est préférable de ne pas imposer à la future maman vos récits de grossesse. Déjà parce que chaque grossesse est différente: votre expérience, aussi heureuse ou douloureuse a-t-elle été, ne peut être comparée à la sienne… Mais aussi parce que cela pourrait générer chez elle des angoisses inutiles, en particulier sur vous avez eu une grossesse compliquée et/ou un accouchement difficile.

8. « Tu ne devrais pas éviter de manger ça? »

Crustacés, alcool, caféine, américain préparé, sushis… Les aliments « interdits » pour la femme enceinte se comptent par dizaines et sont souvent ceux qui lui manquent le plus pendant sa grossesse. Si par malheur, il lui arrivait de craquer en public, évitez de lui faire la remarque. Si vous vous inquiétez pour elle, dites-vous plutôt que la future mère est bien entourée par des professionnels de la santé et qu’elle sait mieux que personne ce qui est bon ou non pour elle et son enfant.

9. « Tu connais le sexe? »

Si certains couples annoncent très facilement le sexe de leur futur bébé, d’autres préfèrent garder cette information pour eux. C’est un peu leur jardin secret. Un conseil donc: félicitez la future maman, et laissez-lui le temps de vous annoncer – ou non – le sexe de son bébé à naître. Au pire, vous le saurez peu après la naissance.

10. « Tu comptes travailler après la naissance de bébé? »

Une question très indiscrète et très sexiste à laquelle nombre de femmes enceintes sont pourtant confrontées régulièrement… Et si vous voulez savoir pourquoi il vaut mieux éviter de la poser, demandez-vous s’il vous viendrait à l’idée de poser cette même question à un futur papa.

Bientôt maman? Ces articles vont vous plaire

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter