L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Unsplash © Bence Halmosi

10 choses que ma mère ne m’a jamais dites

Il y a les « Je t’aime », les remontrances, les rires, les larmes… Et puis il y a tout ce qu’une maman n’a jamais dit à son enfant. Natacha Craig, à travers son regard de jeune maman, retrace ce que sa propre mère a toujours tu mais néanmoins pensé très fort.

Natacha Craig, dans un article rédigé pour l’HuffPost, souligne les joies, les inquiétudes et surtout l’implication continuelle et l’amour que porte une mère à son enfant. Avec son regard d’enfant et de jeune femme, elle exprime tout ce que sa mère a pu ressentir, le tout en dix points. Ces sentiments, très peu d’enfants les percevoir durant les premières décennies de leur vie.

Une mère s’inquiète, quasi tout le temps

1. « J’ai beaucoup pleuré pour toi »
Ma mère a surement beaucoup pleuré pour moi, à cause de moi, parce qu’elle était heureuse ou qu’elle se faisait du souci. Depuis le jour où elle a découvert sa grossesse, ma mère n’a cessé de pleurer: la première fois où elle m’a tenu dans ses bras, le jour où j’ai reçu mon diplôme ou le jour où je suis partie de la maison…

2. « J’ai le cœur brisé à chaque fois que tu pleures »
Il n’y a rien de plus douloureux pour elle que de me voir abattue, déprimée ou pleine de doutes. Depuis que je suis toute petite, elle a souffert avec moi de mes égratignures, de mes premiers chagrins d’amour, de mes échecs. Personne ne me console mieux que ma mère.

3. « J’ai toujours peur »
Quand je prends le volant, quand je monte dans un avion, quand je pars en vacances… Ma mère s’est toujours inquiétée pour moi. Avant, cela avait le don de m’énerver mais aujourd’hui, maman, comme je te comprends. Tout ce que tu voulais, c’était t’assurer que j’allais bien, qu’il ne pouvait rien m’arriver de grave.

Une mère se sacrifie

4. « J’ai envie de… »
Ma mère n’a jamais aimé le fast-food et pourtant, combien de fois ne m’a-t-elle pas emmenée manger un hamburger, juste pour me faire plaisir? Combien de fois ne m’a-t-elle pas laissé la dernière part de gâteau qui lui faisait tant envie ou n’a-t-elle pas sacrifié ses projets de shopping pour m’offrir un jouet, une place de cinéma, un cadeau?

5. « Ça fait mal »
Les petits coups de pieds dans les côtes quand elle était enceinte, les petites morsures dans les seins quand elle me nourrissait, les cheveux tirés pendant le change… Ma mère a accepté beaucoup de petites et grandes douleurs depuis ma naissance. Cela n’a l’air de rien, mais c’est tout son corps qui a souffert depuis que je suis née.

Une mère donne le meilleur, même si elle peut penser le contraire

6. « Je t’ai regardé dormir »
À 3h du matin, après avoir tenté en vain de m’endormir, après m’avoir bercée, chanté des chansons, cajolée, alors qu’elle tenait à peine debout et qu’elle devait se lever dans quelques heures pour aller bosser, ma mère n’attendait qu’une chose, que je tombe dans les bras de Morphée. Et quand enfin mes yeux se sont fermés, elle n’a pas filé en 4e vitesse se coucher, elle m’a regardé avec tendresse et amour, parce qu’il n’y avait que moi qui comptais à ses yeux.

7. « J’ai fait de mon mieux »
Elle n’est pas parfaite, ma mère, mais pour moi c’est une maman parfaite. Elle est pourtant si dure avec elle-même! Elle n’arrive toujours pas à se pardonner les petites erreurs qu’elle a faites, comme le jour où il a fallu m’emmener aux urgences parce que j’étais tombée. Si elle pouvait remonter dans le temps, elle m’éviterait le moindre de mes accidents! Moi, je sais pourtant qu’elle a fait de son mieux.

8. « Je me suis sacrifiée pour toi »
Les journées sans avoir le temps de manger, de se doucher ni même de se reposer, ma mère en a vécues, comme toutes les mamans. Sans jamais se plaindre ni même éprouver un quelconque remord pour sa vie d’avant. Elle n’a jamais eu le sentiment de se sacrifier, mais je sais pourtant qu’elle m’a toujours placée avant elle.

Une mère aime d’un amour inconditionnel

9. « Je t’ai portée bien plus longtemps que 9 mois »
Quand j’étais petite, c’est dans ses bras que je me sentais le plus en sécurité. Et aujourd’hui, ses câlins me rassurent encore. Elle me porte tous les jours, elle me pousse à aller de l’avant et elle prend le temps de m’écouter. Ma mère a toujours été et sera toujours là pour moi.

10. « Si c’est à refaire, je recommencerais tout de suite »
Être une mère, c’est le métier le plus difficile au monde et pourtant, elle n’hésiterait pas une seconde à repartir de zéro. Malgré toutes les douleurs, les angoisses, les déceptions, les nuits trop courtes et les contraintes, elle le referait rien que pour moi. Alors aujourd’hui maman, je veux simplement te dire merci et te dire que je t’aime.

Lire aussi

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.