L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty Images

12 exercices à faire avec un ballon de grossesse avant et pendant l’accouchement

Par Elise Parentani

Vous êtes enceinte et vous possédez un ballon de grossesse? Grandiose! Ce précieux objet va vous être utile tout au long de votre parcours, jusqu’à l’arrivée de bébé.

Le ballon de grossesse est un accessoire très intéressant, car il peut s’utiliser avant l’accouchement, pour soulager les maux de grossesse, mais aussi pendant le travail chez vous et en salle d’accouchement. Un bon investissement, qui vous servira un jour à bercer votre bébé et fera pour toujours office d’excellent siège de bureau.

Comment utiliser un ballon de grossesse?

Tous les exercices qui suivent font partie de la méthode de Gasquet, mise au point par la Docteure Bernadette de Gasquet. Elle propose aux femmes des positions qui permettent la détente, la mobilité du bassin et une adaptation de celui-ci à la position du bébé durant toutes les étapes de la grossesse et de l’accouchement. Vous trouverez de multiples positions à faire chez vous ou en salle d’accouchement, avec l’aide de votre moitié ou non! En voici quelques-unes, à pratiquer avec un ballon de grossesse.

Avant l’accouchement

  • Quand le bébé est « bloqué dans l’estomac »: votre partenaire est assis sur le ballon, vous vous asseyez au sol, entre ses jambes, haut du dos en appui sur le ballon. Déposez vos bras sur les jambes de votre moitié, qui peut vous bercer durant l’exercice. Votre thorax va ainsi s’ouvrir et vos côtes feront plus de place à votre bébé.
  • Pour soulager les points de côté: certaines mamans ressentent ce besoin d’étirer un côté en particulier. Lorsque votre bébé grandit, des points de côté à couper le souffle peuvent en effet surgir. Adoptez alors la position de « la petite sirène ». Placez-vous au sol, sur le flanc et reposez vos bras et votre tête sur le ballon situé devant vous. Pliez la jambe au sol en ramenant la cuisse contre le ventre. Étendez l’autre jambe afin de dégager toute votre diagonale.
  • Pour limiter la pression sur le périnée et le bas du ventre: passez à l’horizontale! À genoux sur le sol, placez vos avant-bras sur le ballon et posez-y votre sternum. Le ventre, lui, sera « dans le vide ». Bercez votre corps et détendez-vous!

Pendant le travail

Pour favoriser la descente du bébé, et si vous ne souffrez pas dans ces positions, privilégiez les postures verticales. En toute logique, si votre bébé est trop rapide, des positions couchées seront indiquées, de même que si le travail est trop long et que vous êtes fatiguée.

  • Si vous ressentez le besoin de vous pencher en avant durant les contractions: assise sur le ballon, appuyez-vous contre un dossier de chaise, bras et front contre celui-ci, ventre dans le vide. Une autre personne assise à califourchon sur la chaise pourra faire contre-poids. Étirez-vous sans vous cambrer!
  • Si vous avez envie de basculer en arrière: demandez à votre partenaire de placer ses reins contre le ballon, lui-même en appui contre un mur. Posez vos reins sur son ventre et roulez d’un côté et de l’autre en douceur.
  • Si vous préférez vous étirer en étant assise: asseyez-vous sur le ballon face à votre partenaire, assis sur une chaise ou dans un fauteuil à votre hauteur. Agrippez son cou et reposez votre front contre lui. Étirez-vous et balancez-vous de la façon qui vous fera le plus de bien.
  • Pour réclamer un massage tout en vous berçant: placez-vous sur le ballon, mais dos à votre partenaire. Penchez-vous en avant en appuyant vos coudes contre vos jambes écartées. Le rôle de votre moitié? Vous offrir un excellent massage du dos!
  • Quand le travail est trop rapide ou trop long: la positon couchée viendra à point. Toujours dos à votre partenaire qui est assis sur une chaise, couchez-vous, dos sur le ballon, pieds au sol. Vos épaules sont soutenues sur les genoux et par les mains de votre conjoint. Dans la même position, vous pouvez agripper son cou pour vous étirer.

Pendant l’accouchement

Ici aussi, la position de « la petite sirène » sera plus que bénéfique (voir plus haut), puisque les bébés se présentent, en général, toujours de manière oblique. Cette posture est idéale car vous pourrez vous étirer d’un côté pour libérer le sacrum et aider le bébé à descendre.

  • Si la salle d’accouchement dispose d’un harnais: asseyez-vous sur le ballon posé au sol, face aux harnais accroché au bout de votre lit. Attrapez le harnais dans vos bras, en le passant dans votre dos si vous le souhaitez. Bercez-vous en vous penchant en avant. La pression sur votre bassin diminuera et votre diaphragme pourra être dégagé.
  • Si vous pouvez poser le ballon sur le lit: assise sur le lit, penchée en avant et appuyée contre le ballon, laissez une jambe dans le vide posée sur un escabeau et repliez l’autre contre vous.
  • Si vous souhaitez rester couchée: allongez-vous sur le dos et placez le ballon sous vos jambes. Vous pourrez vous bercer tout en ayant les jambes en suspension.

Vous trouverez dans l’ouvrage « Mon cours de préparation à l’accouchement » (Éditions Marabout), des dizaines d’autres exercices et de postures à adopter, avec ou sans ballon. Le livre est aussi parsemé de précieux dessins qui vous aideront à comprendre facilement, entre autres, celles expliquées au sein de cet article.

Lisez aussi

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.