Lagom, le nouveau hygge

Lagom, le nouveau hygge
©Getty

Les mots scandinaves pour mettre un nom sur nos habitudes de vie se succèdent. Après le hygge, recette du bonheur à la danoise basée sur les repas réconfortants et autres instants chaleureux partagés entre amis, voici que le lagom s’ajoute à notre vocabulaire. Derrière ce terme suédois, se cache une ode à la simplicité.

Petite leçon de suédois

Lagom signifie « suffisant », « adéquat », « équilibré », « juste mesure », « ni trop, ni trop peu » ou « juste ce qu’il faut ». Ici, pas de connotation négative, le mot ne fait aucunement référence à l’échec ou à la médiocrité. Il s’agit d’être tolérant envers soi-même, envers les autres, et de se contenter de ce que l’on possède, comme le recommande le proverbe idiomatique Lagom är bäst, que l’on pourrait plus ou moins traduire par Le mieux est l’ennemi du bien ou littéralement : La bonne quantité est la meilleure.

Pile dans le mouvement slow

Même si elle peut également connaître des dérives (uniformisation de la société, obligation de ne pas se faire remarquer…), cette tendance plait, car elle préconise de tenir les frustrations à l’écart et va à l’encontre de la consommation à outrance. Ce n’est pas un hasard si le mot lagom déboule aujourd’hui dans nos conversations. Il apparait de paire avec le mouvement slow (slow food, mobilité douce, slow fashion, slow tourism, etc.), qui prône une façon de vivre plus posée, l’appréciation des choses simples et notamment une manière d’acheter plus raisonnée, durable et éthique.

 

Ceci pourrait également vous intéresser

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)