Le « cou du smartphone », de plus en plus d’enfants en souffrent?

Le "cou du smartphone", de plus en plus d'enfants en souffrent?
Shutterstock
Les spécialistes constatent que les enfants souffrent plus qu'avant de problèmes au cou et aux épaules. En cause: l'usage abusif du smartphone et de la tablette et la position pliée prolongée que cela implique. Certains plaident pour une interdiction de l'usage du smartphone à l'école. 

Le smartphone fait maintenant partie des accessoires de l'enfant à l'école et cela inquiète les spécialistes. Au lieu de courir et de parler entre eux à la récré, on les voit de plus en plus vissés à leur smartphone, immobiles, dans une détestable position "pliée". La professeur de kinésithérapie Annick Timmermans plaide pour une interdiction de l'usage du smartphone à l'école. Les chiropracteurs et kinés la soutiennent.

"Les enfants passent beaucoup trop de temps immobilisés dans cette position. Et de plus en plus d'écoles tolèrent l'usage du smartphone pendant les heures scolaires. Je ne comprends pas".

L'association belge des kinésithérapeutes soutient cet appel: "Les récrés servent à se détendre, à bouger. Sur un iPhone ou une tablette, on ne se détend pas. Les muscles du cou travaillent en permancence pour soutenir la tête. Ils sont sur-sollicités".

Le développement musculaire pâtit aussi…

Dans le même ordre d'idée, l'usage abusif des tablettes et smartphones nuirait au développement musculaire des enfants. En dessinant sur des feuilles de papier, les enfants construisent naturellement une certaine musculature dans les bras, les mains et les doigts qui va leur permettre d’écrire. Or, en utilisant leurs petits doigts sur des tablettes et des smartphones, ils ne développent pas ces muscles indispensables à l’écriture.

« S’ils sont toujours sur l’iPad et qu’ils ne s’amusent pas avec des crayons et du papier, leurs muscles vont s’affaiblir. On voit de plus en plus d’enfants avec des retards moteurs et des pertes musculaires dans certaines parties de leurs corps », a expliqué Lindsay Marzoli, docteur au Learning and Therapy Corner, à CBS.

Limiter l'usage du smartphone?

Ce nouveau phénomène a été baptisé "le cou de la tablette". Dans les pays nordiques, 40%  des 8-18 ans rencontrent des problèmes au cou et au dos dont l'origine est attribuée à cette habitude.  Chez nous, ce problème n'est pas chiffré mais mais les spécialistes constatent une réelle augmentation de ces plaintes parmi leurs jeunes patients. Et cela commence dès l'âge de 7 ans.

Comment réagir? A la maison, limitez l'usage du smartphone à 20 minutes maximum à la fois.. Et sensibilisez-le à changer régulièrement de position et à bouger: faire un tour de temps en temps, aller chercher à boire, allez à la toilette…".

Interdire totalement, est-ce une solution?

A chaque école d'aviser au mieux. Selon le porte-parole de l'enseignement libre, une interdiction totale est incompatible avec l'époque. Le conseil à adresser aux écoles est d'en discuter avec les élèves et de fixer des règles qui en limitent l'usage et qui stimulent les enfants à bouger pendant les récrés".

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)