L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Enquête sur le bonheur: les 65+ sont les plus heureux!

C'est du moins le cas chez nos voisins du nord. Selon une enquête réalisée par la VRT, les …
C'est du moins le cas chez nos voisins du nord. Selon une enquête réalisée par la VRT, les personnes interrogées donnent en moyenne une cote de 7/10 à leur bonheur. Les cotes les  plus élevées apparaissent chez ceux qui vivent en couple et, surtout parmi les 66-75 ans!

Oui, c'est vrai. Les personnes âgées et qui sont en couple semblent les plus heureuses. La tranche des 66 à 75 ans se déclare les plus satisfaits de leur relation. Et le fait que leurs enfants vivent toujours avec eux, influence aussi leur réponse. Ceux dont les enfants se sont envolés, avec 7,4/10, se disent plus épanouis que ceux dont les enfants jouent les Tanguy.  

En couple, mais à part…

Les couples en "LAT-relation" (en couple mais domiciles séparés) arrivent aussi parmi les plus heureux. Légèrement en-dessous, viennent les aînés qui vivent en couple (7,2) puis les personnes qui vivent seules (6,6).

Encore en-dessous viennent les jeunes adultes cohabitants. Parmi eux,  ceux qui semblent les moins satisfaits sont les trentenaires qui vivent encore chez leurs parents. Les parents de famille monoparentale sont également globalement moins heureux: 6,6/10.

Selon le sociologue Dimitri Mortelmans, " le sentiment de bonheur connaît des hauts et des bas pour tout le monde. Mais en moyenne, l'enfance et l'après 65 ans sont les moments de la vie les plus heureux".

Les 35-45 ans, sous pression

"Les 35-45 ans sont en général les moins satisfaits. C'est une période de la vie sous forte pression: boulot, couple, enfants, hobby's… Cumulés, tous ces facteurs entament votre sentiment de bonheur. Alors qu'en théorie, vous avez alors tout ce que vous pouvez souhaiter", poursuit le sociologue. Chez les personnes plus âgées, ce stress et cette pression ont diminué et ils ont souvent plus de moyens tout en étant en bonne santé, d'où leur degré de bonheur plus élevé.'

Les célibataires ont souvent un bon réseau

Selon l'enquête, les personnes seules semblent moins heureuses, est-ce vraiment le cas? Réponse du sociologue: l'enquête fait état d'une moyenne mais ce n'est pas une généralité.  Ce qu'on constate, c'est que la plupart des célibataires ont un bon réseau relationnel mais éprouvent un sentiment de "solitude émotionnelle", à savoir le manque de l'âme sœur, quand ils se retrouvent seuls à la maison. Ils ont aussi parfois l'impression que la société porte sur eux un regard particulier parce que le modèle tradtionnel, c'est le couple avec enfants. D'où le fait de sentir parfois un peu "à part".  

Contenu des partenaires