L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Pexels

D’où viennent nos impressions de déjà-vu?

Tout le monde a déjà eu cette impression étrange d’avoir vécu une scène et de savoir à l’avance ce qui va se passer. Sommes-nous pour autant dotés de super-pouvoirs? Voici quelques explications pour mieux comprendre ce phénomène.

Vous êtes en pleine discussion avec votre meilleure amie, et soudain, cette fameuse phrase sort: “J’ai déjà vu cette scène”. Non pas que nous voulions remettre en cause vos qualités de voyante, cette sensation de déjà-vu a plusieurs explications scientifiques.

1. Le traitement de plusieurs informations à la fois

Partons d’un exemple. Vous vous baladez dans un parc où vous n’êtes jamais allée auparavant. D’un coup, un homme à vélo tombe devant vous, et vous êtes persuadée d’avoir déjà vécu ce moment. Impossible pourtant puisque vous n’êtes jamais venue ici de votre vie.

Ce qu’il se passe à ce moment dans votre cerveau est en vérité assez simple. Il traite plein d’informations en même temps: l’homme qui tombe, son cri pour que les gens se poussent, ou bien encore le bruit du gravier sur lequel il roule. Bien que notre cerveau soit une machine, il arrive parfois qu’il ne parvienne pas à enregistrer toutes ces informations en même temps. Il y a donc une certaine partie des informations qui vont nous arriver en décalé, d’où notre impression de déjà-vu.

2. Ce qu’on appelle “l’attention divisée”

Reprenons le même exemple qu’au-dessus. Vous vous promenez toujours dans ce parc. Tout à coup, votre attention est attirée par un oiseau dans un arbre. Durant quelques secondes, vous ne vous focalisez que sur lui. Pendant ce temps votre cerveau, lui, a analysé tout ce qu’il se passait autour de vous, sans que vous ne vous en rendiez compte. Il a vu l’homme à vélo qui tombait, les gens qui marchaient autour de vous, etc.

Résultat? Lorsqu’enfin vous décrochez votre attention de cet oiseau et que vous découvrez ce qu’il se passe autour de vous, cette impression de déjà-vu surgit. Il s’agit pourtant seulement de votre cerveau qui vous joue des tours.

3. La familiarité

Gardons toujours cet exemple de la balade au parc pour développer la troisième et dernière explication de ce phénomène. Vous continuez de marcher et l’impression de déjà-vu se présente lorsque vous voyez un banc. Que s’est-il alors passé dans votre cerveau?

Sans que vous puissiez en avoir conscience, votre cerveau a “jumelé” ce banc dans le parc avec le souvenir d’un banc similaire, peut-être de votre enfance, chez vos grands-parents. Il faut savoir que nos souvenirs sont classés sous forme d’hologrammes. Le cerveau n’a besoin que d’une toute petite partie de l’image d’un banc pour la faire correspondre avec une autre image de nos souvenirs. L’impression de familiarité et de déjà-vu tient donc ici, du fait que notre cerveau nous a renvoyé au souvenir où ce banc était présent, sans nous remontrer qu’en réalité, c’était chez nos grands-parents.

Vous aimeriez en savoir plus sur votre cerveau? Lisez aussi ces articles

Pour être au courant de toute nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires